Hogwarts :: La Malédiction de Faust.
FERMETURE DU FORUM !

Hogwartiens, Hogwartiennes ^^

Après réflexion, nous avons décidé de fermer le forum. Après tout, ce dernier a eu une belle vie jusqu'ici et nous vous remercions d'ailleurs tous pour votre présence et votre bonne humeur qui a pu le faire vivre jusqu'ici.

Merci encore.
Les administrateurs.

P.S : Pour les membres nostalgiques qui désireraient garder contact, sachez que le forum ne sera pas supprimé, et qu'un forum pour parler de tout et de rien a été créé par Vedel & Tancrède : bittersweet . parenthesis



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

FERMETURE DU FORUM !
Hogwartiens, Hogwartiennes ^^

Après réflexion, nous avons décidé de fermer le forum. Après tout, ce dernier a eu une belle vie jusqu'ici
et nous vous remercions d'ailleurs tous pour votre présence et votre bonne humeur qui a pu le faire vivre jusqu'ici.

Merci encore.
Les administrateurs.

P.S : Pour les membres nostalgiques qui désireraient garder contact, sachez que le forum ne sera pas supprimé,
et qu'un forum pour parler de tout et de rien a été créé par Vedel & Tancrède : bittersweet . parenthesis

Partagez | 
 

 Sebastian Perskovski [OK]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sebastian Perskovski

S l y t h e r i n

avatar

Nombre de messages : 48
VIP : 0
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 25
Nationalité : Russe
Pêché Capital : Envie
Groupe : Aucun

More of me.
Patronus: Ours
Orientation: ...
Citations:

MessageSujet: Sebastian Perskovski [OK]   Mar 11 Nov - 18:42

i d e n t i t é ;
    Nom; Perskovski
    Un nom plutôt long mais avec une forte, très forte importance aux yeux de Sebastian. Perskovski, le nom de l'une des plus anciennes familles de sang pur russes dont il est à présent le seul descendant, le seul héritier, celui qui fera honneur à ses ancêtres, celui qui devra faire honneur à son sang même souillé. Il est fier de son nom, fiére de son sang, fiére de ses gênes, de tout ceux qui avant lui ont porté son nom, on utiliser la magie noire... Tradition chez les Perskovski de la maitriser mieu que tout...

    Prénom; Sebastian, Adrian, Yngvi
    Sebastian, un prénom Espagnol à forte consonance Russe, un prénom que sa mère a toujours beaucoup aimé qui signifie Honoré, Glorieux, Vénérable. C'est ainsi qu'elle a toujours défini son fils, se refusant à le voir autrement. Pour elle, il était le fils parfait avec des défauts tous plus adorables les uns que les autres. Adrian est le nom russe avec une forte signification mais puisqu'il ne lui a pas été donné pour sa signification, il n'y a aucun intérêt à s'attarder sur ce prénom. Comme on peut le remarquer, ce prénom est celui de son père, donné pour le lier à lui en quelque sorte. Yngvi est le nom du dieu des meurtres, du sang, des cadavres et semble définir parfaitement ce qu'il est, c'est-à-dire le messager de la mort, son représentant légal. Il a eu une vie ou la mort transpirait à chaque seconde et les récents événements finissent de définir son troisième prénom comme celui qui lui irait le mieux. Son père l'a toujours appelé ainsi.


    Surnom; Seb', Yngvi
    Âge; 15 ans
    Année; 5éme
    Il est né en fin d'année et en plus vient d'un autre pays, deux raisons qui font qu'il se trouve en 5ème année alors qu'il va prendre 16 ans dans quelques jours...
    Nationalité; Russe
    Orientation Sexuelle; Hétérosexuelle
    Sang; Sans Mêlé




monde magique ;
    Maison souhaitée;
    Franchement ? POur ce que sa changera ? Euh, je ne préfere pas choisir, j'aime laisser les gens décider ou ils ont besoin de gens! ^_^

    Baguette;

    La baguette de Sebastian mesure 34, 6 cm de long, elle est faite en bois d'if et est donc d'un rouge très sombre qui semble illuminer les ténèbres. Le rouge sombre ressemble à la couleur du sang et semble indiquer ce qu'il est. Il adore sa baguette qui contient un crin de Sombral mais commence à se demander pourquoi elle l'a choisi. Après tout, la mort semble rôder autour de lui et il s'en rend un peu compte...

    Forme du Patronus;

    Le Patronus de S. n'est pas franchement, franchement courant. Il s'agit d'un grand ours qui semble réel, qu'on a l'impression de pouvoir toucher. Pourquoi ? Etant donné que le souvenir qu'il utilise est vivace est le restera, il ne pourra pas s'éteindre ainsi, on ne peut pas oublier le rire de sa mère lorsqu'elle vient de vous attraper en train de manger une part de gâteau au chocolat et vous dispute gentiment tout en mangeant un morceau elle aussi. Un rire, un souvenir de bonheur simple dans une vie de douleur, voilà ce qui illuminera les pas de Sebastian encore longtemps...
    .


    Forme de l'Epouvantard;

    Son epouvantard est son père en colère, avec ce regard de fou, de dément qu'il a eu lorsqu'il a tué la mère de Sebastian et que le garçon lui avait éjà vu à d'autres moments. Il a terriblement peur de son père et pourtant saurait lui faire face s'il le fallait. Il est son mage noir, son ennemi juré
    et en même temps son mentor...


    Animal de Compagnie;

    Sa grand mère a jugé bon de lui offrir un animal pour qu'il puisse s'attacher à quelques chose. Ainsi il possède un volatile nommé Hlin comme la déesse du Refuge, de l'Aide, de la Consolation. Pourquoi un nom pareil ? Parce qu'il avait besoin de quelque chose qui puisse le soutenir et la chouette fut parfaite pour celà. Elle le fit un peu sourire cet été...


    Métier Envisagé;

    Un métier ? S'il suivait les traces de son père, ce serait mage. Mais Mage n'étant un métier que pour son père, professeur lui plairait aussi.S'il
    décidait de faire comme sa mère le lui souhaitait, ce serait Auror mais
    lui au milieu n'en sait rien. Sûrement Mage ... La magie noire lui plaît
    trop pour qu'il l'abandonne...






r é a l i t é ;
    Avatar; Josh Hartnett
    Pseudo; Slonec
    Prénom; >_<
    Âge; XD 16 piges !
    Comment avez vous découvert le forum ? une Coupine! ^^
    Comment le trouvez vous ? les polices sont un peu sombre donc dificilement lisible, :s et l'idée de mettre les en être en Anglais c'est pas térrible, j'ai eut un mal fou à savoir ou était quoi...
    Code; OK by Zaren.



Dernière édition par Sebastian Perskovski le Mer 12 Nov - 17:33, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebastian Perskovski

S l y t h e r i n

avatar

Nombre de messages : 48
VIP : 0
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 25
Nationalité : Russe
Pêché Capital : Envie
Groupe : Aucun

More of me.
Patronus: Ours
Orientation: ...
Citations:

MessageSujet: Re: Sebastian Perskovski [OK]   Mar 11 Nov - 19:24

r p ;
3325 mots


« Quel crime avons-nous fait pour mériter de Naitre ? »
A, Lamartine



    Naitre est un déchirement pour l'être. On est arraché de force à la bulle protecteur, au sombre nid de notre mère, on est poussé vers le monde extérieur qui nous déchirera bientôt le coeur, abusera de nous sans honte... Déjà nous sommes nés, déjà nos cris déchire les tympans des Médecins, déjà nos pleures font sourire le monde autour de nous, déjà nous sommes là, déjà le monde se joue de nous, car aujourd'hui nous sommes là...

    La nuit venait de tomber sur la Russie ce vingt-sept novembre lorsque les pleures d'un bébé retentirent au coeur de la nuit, se répercutant contre les murs, brisant les oreilles des présents, laissant enfin Alexia reposer sa tête sur l'oreiller et fermer les yeux. Enfin il était né le digne fils de son père, le futur chef de famille, le digne héritier des Perskovski... Et quelle naissance, voilà seulement 8 mois qu'on l'attendait, voilà qu'il décide déjà d'affronter la vie, se privant de ses derniers moments en sécurité, à l'abris du regard malsain et pervers du monde, à l'abris de ses nuisances...
    Le patriarche prend l'enfant dans ses bras en souriant doucement, il sera le digne fils de son père, il a déjà les mêmes yeux et la rage de vivre de sa mère. Sebastian, Adrian, Yngvi Perskovski, fils d'Adrian & Alexia Perskovski, tu es celui qui est et à jamais, la magie la plus noire qui soit coule dans tes veines comme un torrent indomptable que tu seras le seul à contrôler.

    Naître d'une sorcière aux parents moldus et d'un père au sang-pur ce n'est pas simple, tu as un destin tout tracer et bientôt il te pèsera à toi comme à eux. A Jamais tu es le fils de l'un des plus puissants Mages sortit de Durmstrang, à jamais la mort sera ta meilleure amie, car naître et vivre d'une unions de sorciers dont l'un est passionné par le mal et la souffrance n'est pas permie... Désormais tu devras espérer que Tyr soit bon et que sa sentence ne soit pas cruel, désormais petit être le compte à rebours vers la mort a commencé et ton temps est déjà compté...


    « Pourquoi Dieu met-il donc le meilleur de la vie tout au commencement ? »
    V. Hugo



    Découvrir ses pouvoirs ? En faire toutes une Histoire ? Non, il n'en fit pas toute une histoire, il n'avait que deux ans et ne se souvient pas avoir fait exploser l'urne contenant les cendre de son grand-père alors que tous respectaient une minute de silence avant d'enterrer les cendres au pied d'un grand chêne. La vie tentant vainement de lutter contre la mort, la mort permettant à la vie de continuer, de survivre. Enterrer les cendres d'un mort au pied de l'arbre permettant à celui si de vivre plus vite, plus fort, mieux. S. était un bébé bien calme qui n'en pouvait cependant plus de ne pas pouvoir jouer avec son doudou alors, ayant comprit ce qui attirait l'attention des adultes il le fit exploser et dans les airs les cendres s'envolèrent rendant sa liberté aux restes du corps de l'Homme comme à son esprit... Il regarda les cendres de ses beaux yeux gris qui semblèrent s'assombrir au fur et à mesure que le temps dispersaient les grains de poussières et que la mort cédait place à la vie, que les êtres respirant aux alentours regardaient la poussière s'envoler...
    Lorsqu'on est adulte on repense toujours mélancoliquement à cette période d'innocence, de découverte du monde, d'ouverture de soit, d'illusion avant la chute, le grand saut dans la désillusion, dans le fruit pourrit qu'est le monde, dans la vie...

    Sebastian ne fit pas exception, sauf que son enfance ne s'acheva pas le jour de son entrez à Durmstrang comme bien des enfants à Poudlard, elle se fit lorsqu'il découvrit un cadavre du haut de ses sept ans. Voir la mort à cet âge là c'est profondément choquant, même s'il s'agit d'un animal et ce fut à ce moment-là que le gosse avait un pouvoir, celui de tuer... Il avait la veille pour rigoler mit le chat dans la machine à laver magique de la maison et le lendemain lorsque sa mère rouvrit la machine à laver qu'elle avait allumé avant d'aller se coucher elle y découvrit la pauvre bestiole, elle récupéra la carcasse et la posa sur le lit du petit enfant qui s'éveillait doucement prenant son temps, son percepteur magique n'arrivait qu'à 9 heures et il était 8heure ... Il regarda les restes de l'animal d'un oeil glacé sans paraître effrayer ni pleurer. Donc cela faisait ça la mort ? Horrible, vision macabre et pourtant l'enfant sourit satisfait de lui, satisfait de ce qu'il venait de faire. Cette bestiole ne l'embêterait plus, les miaulements incessant du chat ne lui casseraient plus les oreilles...

    Un petit sourire satisfait hantait ses lèvres pourtant au fond de lui le clic venait de s'enclencher et le gamin ouvrit les yeux, une nouvelle vision du monde s'ouvrait à lui, celle ou un enfant de sept ans peut tuer consciemment sans que cela se voit, se sache... Sebastian prit conscience de l'importance de la vie, mais aussi de sa fragilité et ainsi comprit que le monde n'était qu'un gros fruit ignoble qu'il lui faudrait pourtant croquer à pleine dents pour en profiter au maximum...

    Digne fils de son père, aussi cruel que lui, il n'aurait pourtant pas, à ce stade, son billet d'entrée pour l'Enfer. Papa ne fut guère dissuasif de cette nouvelle idée, de ce nouveau moyen de faire, après tout, il ne dit jamais à S. combien cela pouvait faire mal de tuer... Lorsqu'on a un père qu'on adule, qu'on respecte on suit son modèle à la lettre, c'est le mode de fonctionnement de l'Homme. Sebastian a beau pouvoir être qualifié de monstre il a toujours suivi et respecté son modèle. Tuer un chat n'avait pas, à ses yeux, la même portée que pour un enfant de son âge, sa conception du bien et du mal s'en trouva ainsi balayé d'un geste de la main et toute son enfance il la passa près de son père à admirer ce modèle. Enfance sans illusion, sans futurs et pourtant, tellement heureuse...



    « L'adolescence est le seul temps où l'on ait appris quelques chose. »
    M. Proust



    L'adolescence, moment de doute, d'appréhension, de découverte du monde, de rebellions... C'est un moment important dans la vie d'un môme que de se frotter enfin à d'autre enfant de son âge, à leur cruauté, à leurs désirs de survivre, de vivre, de dominer... Certains en font un moment agréable, d'autre n'y survive pas et toute leur vie sera une errance éternelle basée sur un moment désagréable... L'Adolescence est la pire des choses qui puissent arriver à un enfant et pourtant c'est ce qui lui permet de devenir Adulte...

    Son entré à Durmstrang fut plutôt étonnante, surprenante, il se frotta enfin à des gamins de son âge et se fut pour lui une chute sans fin, un gouffre sans fond, une décente lente aux enfer, car il ne comprit pas pourquoi il était si différent. Pourquoi cela ne lui faisait rien de penser à la mort, de penser tuer ? Pourquoi eux ont peur de cette douce amie ? Pourquoi eux n'étudient la magie noire que par obligations, pour certains ? Pourquoi se moquent-ils de ce gamin, il est pourtant intelligent, il a comprit lui... Naquis ensuite son amitié avec Zariev, un élève de sa maison car les deux jeunes avaient été envoyés chez les érudits, l'un pour sa sagesse et l'autre pour son intelligence, deviner qui est qui... La loyautée qu'ils ont l'uns pour l'autre n'est plus à faire, d'ailleurs Il est l'une des rare personne à qui Sebastian est loyale, l'autre étant son père...

    La première année de Sebastian fut la plus douloureuse, car un jour il comprit que son éducation n'était peut-être pas la bonne, peut être pas celle qui lui aurait fallu et ceux par une soirée plutôt calme. Il avait posé son petit derrière sur l'un des sièges de sa salle commune pour lire tranquillement près du feu quand deux gamines entrèrent en discutant du chat de l'une d'entre elles. Sebastian était déjà à cette époque considéré comme étrange, lointain mais vraiment intelligent, sachant répondre aux questions sans avoir ouvert son livre, ou sans qu'elles soient de son année...

    Mali : « Mais! Je te jure, elle ne veut pas m'acheter un chat parce que soit disant ça met des poils partout, mais regarde! Je vais passer sept ans ici, elle ne le verra jamais! »
    Laora : « Moi j'adore mon chat, je suis trop heureuse d'en avoir un! »

    Les deux enfants s'installèrent devant Sebastian donc entre lui et le feu et au bout d'un quart d'heure il laissa son livre sur ses genoux fixant les deux jeunes filles écoutant leurs conversations intrigués par l'amour qu'elles portaient à la boule de fourrure qui ronronnait aux pieds de l'une d'elle. Soudain ce fut le drame...

    Mali : « Et toi Sebastian, tu as un animal ? »
    Sebastian : « Ma mère n'a pas voulu qu'on en rachète un après que j'ai tué le premier donc non. »

    Les figures choquées, horrifiés des deux gamines le firent froncer les sourcils, puis les hurlements, elles lui jetèrent à la figure qu'il n'était qu'un monstre, un horrible gamin, qu'il aurait mieux fait d'aller dans l'autre maison, celle des gens peu fréquentables. Bientôt une partie de Durmstrang sut ce qu'il avait fait à un chat, un malheureux chat et sans qu'il comprenne il fut qualifié de monstre par un certain nombre d'élèves étant donné qu'ils n'étaient pas tous capables de pareille cruauté. Ce fut Zariev qui lui expliqua calmement que dans la tête des gens la vie est sacrée...

    S'en suivi dans l'esprit de Sebastian une évolution intense, alors comme ça son modèle n'était pas le bon ? Son père n'était pas parfait ? Il tomba de haut, mais sut bien vite se relever et haussa les épaules, il changea pourtant. Ses sourires doux disparurent à jamais, ses hésitations aussi et il cessa de faire attention à ce qu'il voulait dire devenant simplement blessant, froid et parfaitement détestable. Rusé de nature il apprit tout ce qu'il faut pour survivre et au début de sa troisième années, il était craint, regardé avec de grand yeux, il entendait les chuchotements des autres sur son passage, de leurs idées sur lui, de ce qu'il était, un enfant calme, trop calme qui savait blesser en parlant et qui, d'après les rumeurs - fondée - était précoce et très doué en magie noire. D'apprendre que son père n'était pas le modèle idéal l'a bouleversé si bien qu'il ne l'a pas imité en sombrant dans la folie, il a seulement commencé à évoluer selon son propre shéma, sa propre façon d'être faisant de lui un gamin impressionnant, puissant n'ayant toujours pas les mêmes considérations que les autres... Il se révolta contre tout et échappa même au contrôle de son père ainsi que celui de ses professeurs devenant toujours pire...





Dernière édition par Sebastian Perskovski le Mer 12 Nov - 20:15, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebastian Perskovski

S l y t h e r i n

avatar

Nombre de messages : 48
VIP : 0
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 25
Nationalité : Russe
Pêché Capital : Envie
Groupe : Aucun

More of me.
Patronus: Ours
Orientation: ...
Citations:

MessageSujet: Re: Sebastian Perskovski [OK]   Mar 11 Nov - 19:25

XxX 2ème partie



    « On ne tue bien que ce qu'on aime »
    J. Giraudoux


    Fuir l'enfance, entrer dans l'adolescence, ce rebeller, désobéir, haïr... Sebastian ne fit pas exceptions, il se mit à désobéir, répondre aux professeurs avec ce ton calme et sans vie qu'il avait adopté pendant ses 4 dernières années puis décida d'aller plus loin... Trop loin et aujourd'hui encore il regrette d'avoir poussé le vice, d'avoir désiré se démarquer son père, d'avoir désiré couper le cordon qui les unissaient... Le jeune Homme se fit faire un tatouage durant les premières semaines de ses vacances, une forme celte, ayant pour lui de forte considérations, de forts rappelle à son père, mais cette marque sur sa peau était pour lui le signe de sa libertés profonde, de son droit d'être Un, de sa volonté d'être un, Unique... Grosse erreur, mais que voulez-vous, c'est en faisant des erreurs qu'on apprend, c'est en se cognant le nez contre les murs qu'on apprend à les contourner... Les conséquences de son acte furent terrible, mais après tout, pouvait-il les connaître à l'avance ? Aurait-il put les prévoir ? Certainement pas, alors il vit avec, il essaie de s'en remettre, de vivre quand même...

    C'était en juillet de cette année, lors d'un repas de famille, Tous étaient là, même son père même s'il semblait encore plus allumé que d'habitude... Évidemment, il ne s'agissait que du côté russe de la famille car les Peers ne venaient que rarement chez Alexia pour voir leurs filles ou soeur selon les gens. Sebastian se faisait charrier gentiment par sa cousine et deux de ses cousins russes. Soudain l'un des trois renversa de la vodka sur l'adolescent qui en riant retira son tee-shirt pour le donner à sa mère qu'elle puisse ainsi le nettoyer. C'était l'un des rare rire qu'il émettait depuis des mois... Son paternel vit alors distinctement la marque encore rouge dans son dos et vit "rouge", ce fut comme une explosion, le barrage de sa conscience céda laissant place à sa folie, sa sombre folie, il se redressa.

    Adrian : « Qu'est-ce que ça ? »
    Alexia : « Laisse le Adrian, c'est moi qui lui ai dit oui, il n'est pas ton jumeau, il en rêvait. »

    Des Hurlements, des sorts qui fusent, des cris, un souffle chaud sur son cou, un corps qui tombe, deux corps qui tombent... Sans avoir eu le temps de comprendre ce qui venait de se passer la famille de Sebastian venait de se réduire à seulement deux êtres... Il se sentit enfermé, comme ailleurs et ses cris ne parvinrent pas à sauver sa mère même en sautant par-dessus la table pour prendre le sort à sa place puisqu'elle le poussa violemment sur le côté alors que le sort venait droit sur eux...

    Sebastian prit alors le corps de celle qui l'avait mise au monde, monde pourrit, monde dégueulasse, connerie Humaine, saloperie d'espèce... Le jeune Homme pleura, appela sa mère, ne voulant pas se résoudre à la voir morte. Finalement la mort d'un seul être lui ne lui était pas égale et on venait de le lui retirer sous ses yeux, de lui ôter une partie de ce qui avait fait de lui, lui... Lorsqu'il releva ses beaux yeux noirs de colère il vit que son père continuait de souper après avoir tué toutes les personnes présentes.

    Adrian : « Ne fait plus jamais quelque chose sans m'en parler avant, regard, après, je m'emporte et il faut nettoyer... »

    Ainsi c'était donc ça pour lui ? Seulement des corps, quantités méprisable, des choses dont il faudrait se débarrasser, seulement se débarrasser, comme l'on se débarrasse d'animaux mort... Sebastian acciesta et fit un « oui » minuscule avant de garder le corps de sa mère contre lui et de pleurer en silence, le silence, voilà ce qui avait calmér son père et Sebastian savait qu'il ne fallait pas qu'il fasse de bruit. Il n'eut d'ailleurs pas le temps d'en faire, car prévenu par les hurlements et les éclairs verts dans la petite maison de sa grande-mère des voisins prévinrent les "Aurors " Russes qui pénétrèrent avec force dans la maison et après avoir arrêtés son père avec quelques sorts arrachèrent Sebastian au cadavre sublime de sa mère, à ce qu'elle représentait, son dernier lien avec l'enfance, son dernier lien avec la douceur, avec l'humanité, avec son humanité, avec une façon de voir normal. Il se débattit comme un beau diable mais sa y est, son destin était celé, destiné à tuer ou à mourir, destiné à ne plus aimer, les sentiments ? Il semble qu'il ait cessé d'en avoir à ce moment précis... A cet instant ou la mort envahissait la pièce, ravageait son corps et son esprit, lui volait son âme et lui brisait le coeur en même temps que son père redevenait à ses yeux une figure emblématique, quelqu'un qu'on craint et qu'on respecte, quelqu'un qui nous aime sans savoir le montrer, simplement son père...


    « Crève donc, Société. »
    E. Augier



    Être orphelin est une souffrance, une souffrance horrible que celle de ne pas avoir de modèle paternel ou maternel, de ne pas être aimé comme il faut, d'être trimballer de famille en famille, de maison en maison, d'horreur en bonheur, d'être laissé, retrouvé, abandonné, adopté puis à nouveau laissé. On se sent perdue, détesté, on n'a pas la sensation de faire partie d'un tout, d'une société, on reste éternellement le mouton noir, l'étranger...

    Sebastian fut envoyé en Angleterre puisque c'est là-bas qu'étais sa seule famille à présent, les seuls gens qui pouvaient l'aimer, avec qui il avait des liens de sang... Il arriva donc chez ses grands-parents maternel avec une certaine appréhension, qu'allait-il être à leurs yeux ? Un orphelin ? Le fils de leur petite ? Ou le fils du monstre ayant tué leur fille ? Il ne le sait pas, il ne le saura jamais, car il ne leur adressa pas la parole ou vaguement. Pourtant, Sebastian parle l'anglais plus ou moins bien, mais perdre sa mère et qu'on lui apprenne que son père va en prison, le privant ainsi de celui si le brisa et il lui fallut toutes les vacances pour s'en remettre et on lui laissa sa solitude, sa douceur, son isolement. Ses grands-parents, deux gentils moldus s'efforcèrent de l'aider et il fut décidé que Sebastian irait à Poudlard avec une dérogation spéciale, hors de question qu'il aille à Durmstrang où il serait regardé comme le fils d'un des assassins les plus connus de l'été... Sa grand-mère maternelle tenta même de le faire inscrire avec le nom de Peers, mais la colère dans lequel il entra quand on le lui dit la dissuada, son nom est sa marque, son sang, hors de question qu'il renie ainsi son père...

    Il sembla reprendre un peu d'humanité pendant ces deux mois de vacances. Sa patience semble lui venir de sa grand-mère, celle qui parvient petit à petit à lui servir de maman de substitution, elle est la seule encore au courant de l'accident du chat et veut que son petit fils cesse de ressembler à son père et se conduise comme n'importe quel ados.

    Sebastian en entrant à Poudlard fut réparti et ne changea en rien ses habitudes, il est un peu l'attraction, mais pas tellement, il y a trop de changement à Poudlard cette année pour être vraiment remarqué... Il n'a plus de cours de magie noire et pourtant à toujours avec lui l'un des nombreux livres de la bibliothèque de son paternel, il se refuse d'abandonner son patrimoine. Ce qu'on changé les meurtres de sa famille par son père chez lui ? Il a pris conscience que tuer sa mère n'était pas bien et il ouvrira peut être un jour les yeux sur le fait que la souffrance humaine ne soit pas quelques choses de normale même si autour de lui tous souffre, même s'il souffre. Peut être un jour se rendra-t-il compte que la mort de sa mère lui a fait du mal et que la mort d'un être humain fait du mal, pas seulement celle de sa mère...

    En attendant il a une correspondance soutenue avec Son père et n'est pas près de changer ce qu'il est pour des idiots Britaniques croyant être les meilleurs, les plus méchants, les plus rusés, les plus sadiques, ils ne sont qu'une pale imitations de la nature, de ce qu'à créer l'Homme, car des véritables Mages entre guillemets noir il en connait, ses anciens professeurs de Durmstrang avec qui il correspond toujours et à qui il a juré une autre sorte de pacte... Sebastian est surement aussi glacial qu'eux, plus glacial qu'eux, aussi froid, aussi blessant dans ses paroles. Il a toujours été quelqu'un dont il faut se méfier et cela n'a pas changé, ne changera pas, il restera le gosse cruel qui blesse par des mots et aime sentir les autres souffrir. Depuis peu il sait qu'il peu obtenir ce qu'il veut des gens et use et abuse de cette nouvelle idée, de ce nouveau moyen de faire, d'être...


    « [...] Sans l'ironie, le monde serait comme une forêt sans
    oiseaux »

    A. France


    L'une des premières conversations qu'il eut à Poudlard fut avec un élève de son année, de sa maison mais malheureusement aussi avec quelqu'un de bien stupide. Pourquoi ? Car pour Sebastian ceux qui parlent pour poser des questions bêtes ne mérite pas son estime. Il en avait toujours été ainsi, il fallait gagner son estime pour mériter son respect, il ne l'offrait pas à n'importe qui et ne le ferait jamais. Son propre père avait dû gagner son respect, sa crainte, car le bougre avait hérité du courage de sa mère et de sa hargne contre l'autorité.

    Il venait d'entrer dans la pièce n'ayant qu'une envie, s'installer et lire quand on l'interpella. Lire... Voilà quelques choses qui lui plaisait, il y a quatre ans il était plus intelligent que sage, maintenant la sagesse rattrapait son retard et son calme olympien s'additionnait à sa patience pour qu'il puisse passer des heures à observer, analyser les autres pour les casser juste au bon moment, par plaisir ou simplement blasé de les entendre jacasser...

    XxX« Salut ! Moi c'est James, tu t'appelles Sebastian c'est ça ? »

    Le Russe posa son regard sombre sur celui qui qui venait de l'ouvrir brisant ainsi le silence reposant de l'endroit. Ses yeux étaient froid, ils représentaient la Russie de par leurs beautés étrange et la glace qui semblait y vivre... Il prit soin de s'installer sans prêter attention à la fausse question de son camarade. Il ne voyait pas l'interêt de répondre à pareille idioties préférant que celui si aille droit au but. Franc & Rusé à la fois ? Oui, Sebastian alliait c'est deux qualités avec brio sachant être franc quand il le fallait, voir même trop mais sachant se jouer des autres, les manipuler sans vraiment s'en rendre compte, c'était tellement naturel chez lui...

    XxX « Ils ont l'air plus compétents que ceux qui sont là depuis plus de temps. Mais ne t'avise pas de les dévisager, vous n'avez pas les mêmes valeurs, ils risqueraient d'abimer ta jolie petite gueule et cela nous casserait les oreilles pendant des
    mois... »


    Il avait commencé d'un ton calme et fini d'un ton amusé, moqueur et signe que la question de l'autre était stupide. Comment pouvait-il lui demander pareille chose alors que son école était réputée pour la Magie noire et que les nouveaux professeurs semblaient bien sombres... Bien évidemment que Sebastian les trouvaient intéressant, il n'avait qu'une envie se mesurer à eux, les rabaisser pour voir s'ils méritaient son respect, son écoute et surtout ce regard si particulier d'un élève attentif. Deux mois ici et il connaissait déjà les vulgarités moldus de ses cousins, deux mois et il avait répondu avec autant de 'tact' que d'habitude. Il sourit amusé par les questions de son condisciple et ouvrit son livre. L'écriture russe qui se dessina sur les pages lui arracha un sourire et il releva une dernière fois les yeux.

    XxX « Tu as d'autres questions ? »

    Sa politesse perfide exigeait qu'il s'inquiète des autres questions qu'aurait pu lui poser son camarades, mais son regard froid était là pour l'en dissuader, pourtant aux yeux de ceux qui n'avaient que vaguement écouter l'ex-élève de Durmstrang avait répondu avec douceur et calme. Le tact et la manipulation des autres c'était lui, garçon sans coeur capable de tout pour obtenir ce qu'il voulait, ici le silence, demain n'importe quoi...


Merci d'avoir prit le temps de lire


Dernière édition par Sebastian Perskovski le Mer 12 Nov - 22:14, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agathe Sagot

Wizard moderator

avatar

Nombre de messages : 311
VIP : 1
Date d'inscription : 26/10/2008
Age : 24
Nationalité : british
Pêché Capital : la colère
Groupe : gryffindor
Musique : The Promise - Tracy Chapman

More of me.
Patronus: Loutre
Orientation: ...
Citations:

MessageSujet: Re: Sebastian Perskovski [OK]   Mar 11 Nov - 20:19

Bienvenue parmi nous =)

Tu as terminé ? (merci pour l'info za')
Au passage, rajoute ton âge, s'il te plaît. On veut seulement pouvoir se faire une idée.

_________________
[list]
As time goes by, memories fades.[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hogwarts.jdrforum.com/g-r-y-f-f-i-n-d-o-r-f15/agathe-sagot-escaping-light-t659.htm
Sebastian Perskovski

S l y t h e r i n

avatar

Nombre de messages : 48
VIP : 0
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 25
Nationalité : Russe
Pêché Capital : Envie
Groupe : Aucun

More of me.
Patronus: Ours
Orientation: ...
Citations:

MessageSujet: Re: Sebastian Perskovski [OK]   Mar 11 Nov - 20:41

Merci.

L'âge ? Le mien ? XD obligé ? -_-'
Sinon, oui, oui j'ai fini!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaren Wisper

G r y f f i n d o r & Madness

avatar

Nombre de messages : 1407
VIP : 12
© Avatar : Lsi
Date d'inscription : 27/10/2008
Age : 25
Nationalité : Islandaise
Pêché Capital : L'envie

More of me.
Patronus: Léopard des Neiges
Orientation: Bi
Citations:

MessageSujet: Re: Sebastian Perskovski [OK]   Mar 11 Nov - 21:02

Bienvenue yeah
[De rien Petite Perle x)]

Certains dialogues de ta fiche étaient bien drôles sinon x) .... Mais il y a quelques petits points qui ne me conviennent pas dans ta fiche....
Tout d'abord il y a beaucoup de fautes... ce serait bien si tu pouvais te relire et utiliser un correcteur orthographique s'il te plait. Ensuite... le mariage du présent et du passé ne choque pas trop en l'occurrence, mais ça reste maladroit. Le présent ne sert généralement que pour les dialogues et les arguments de vérités générales (définition, proverbe, coutume... Ex : deux et deux font quatre.), ou dans les lettres ou extraits de journaux intimes. Donc si tu pouvais modifier cela ce serait bien, s'il te plaît.

Sinon... depuis quand les aurors devinent qu'il y a des morts à un endroit ? Si personne ne les prévient, ils ne peuvent pas deviner et débarquer comme un cheveux sur la soupe. Seuls les sorciers non majeurs subissent des restrictions quant à l'utilisation de leurs baguettes. Et quand tu dis "tous"... tu entends combien de personnes ? Car un sorcier seul, si doué soit-il, n'aurait pas tué dix personnes sans en subir les conséquences.

Et pour la scène dans la salle de Durmstrang... je ne pense pas que les élèves de cette école soient si "gentils" que cela. Après tout c'est bien une école de magie noire à la base (Ron l'expliquait bien)... et qu'ils seraient véritablement choqués par la mort d'un animal. Peut-être que ce serait le cas de certains, mais pas de tous... La plupart doivent aimer leur école, il ne faut pas se leurrer x) .

Et dernier point... j'ai franchement eu du mal à cerner le caractère de ton personnage dans ton récit. Mis à part qu'il n'a visiblement pas de conscience du bien et du mal, et qu'il paraît intelligent, c'est assez flou.

Est-ce que tu pourrais s'il te plaît arranger tout ça ? Je sais que cela fait beaucoup... et que je suis un chieur, mais bon. Merci d'avance ^^

Bon courage Seb le donneur de surnom tordu Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hogwarts.jdrforum.com/g-r-y-f-f-i-n-d-o-r-f15/zaren-wisper-ainsi-se-nomme-la-deraison-t734.htm
Cassian Dale

G r y f f i n d o r ' s . Prefect

avatar

Nombre de messages : 2176
VIP : 28
© Avatar : Smirnoff*
Date d'inscription : 19/10/2008
Age : 26
Nationalité : Australienne
Pêché Capital : Luxure
Groupe : //

More of me.
Patronus: chouette des neiges.
Orientation: ...
Citations:

MessageSujet: Re: Sebastian Perskovski [OK]   Mar 11 Nov - 23:39

Comment le trouvez vous ?
les polices sont un peu sombre donc dificilement lisible, :s et l'idée
de mettre les en être en Anglais c'est pas térrible, j'ai eut un mal
fou à savoir ou était quoi.

Il suffit de lire la description de chaque catégorie pour savoir qu'est-ce qui est quoi ca prends 5 secondes au lieu des 2 si tout était dans les titres... Personne ne s'y perd, c'est une question d'habitude Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hogwarts.jdrforum.com/nice-to-meet-you-or-not-f4/dangerous-beauty-i-m-a-angel-i-don-t-think-so-t638.htm
Sebastian Perskovski

S l y t h e r i n

avatar

Nombre de messages : 48
VIP : 0
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 25
Nationalité : Russe
Pêché Capital : Envie
Groupe : Aucun

More of me.
Patronus: Ours
Orientation: ...
Citations:

MessageSujet: Re: Sebastian Perskovski [OK]   Mer 12 Nov - 19:52

Cassian > Oh je ne dis pas le contraire. Juste qu'au premier regard c'est compliqué et qu'il faut prendre le temps de surligner le forum puis de lire les descriptions. ^^' Ce que j'ai fais avec plaisir, c'est si bien écrit... ^^

yeah J'ai retouché ma Fiche. Mis en Italique ce que j'avais changé/rajouté et soulignés les mots importants dans celles si! pompom Voilà, s'il y a encore quelques choses à changer. ^^

Je n'ai pas tellement réussi à mettre du caractère de mon personnage dans mon Rp, je sais le faire en Rp véritable, mais là... Sans situation... Mais j'ai essayé comme le montre les 3 lignes ajoutés en bas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaren Wisper

G r y f f i n d o r & Madness

avatar

Nombre de messages : 1407
VIP : 12
© Avatar : Lsi
Date d'inscription : 27/10/2008
Age : 25
Nationalité : Islandaise
Pêché Capital : L'envie

More of me.
Patronus: Léopard des Neiges
Orientation: Bi
Citations:

MessageSujet: Re: Sebastian Perskovski [OK]   Mer 12 Nov - 20:21

Pour le fait que l'écriture soit sombre, je pense que cela dépend de la qualité des écrans... les plats ne crée pas ce soucis de ce que je sais.

Alors sinon pour ta fiche ! Hé hé, il faut bien revenir à nos moutons après tout. C'est bien mieux ! Tu as tout modifié, et le seul problème reste le caractère...
Si tu as besoin d'une situation je t'en donne une, il n'y a aucun problème, mais tu sais, il te suffit juste que quand il fait un acte, tu précises les raisons de celui-ci, ce qui sous-entendra une qualité ou un défaut.
Spoiler:
 
Sinon tu peux toujours te placer d'un point de vue extérieur qui parlera du caractère de ton personnage... c'est comme tu le sens.

Allez... courage Wink

_________________

          (c) Lsi
          Pénétrez dans les dérives de mon âme...

          Car ne pouvant se corriger de sa folie,
          il tentait de lui donner l'apparence de la raison.

          (c) Musset
----
Présence éclaire : exam jusqu'au 7 juin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hogwarts.jdrforum.com/g-r-y-f-f-i-n-d-o-r-f15/zaren-wisper-ainsi-se-nomme-la-deraison-t734.htm
Choixpeau Magique

Le Choixpeau a toujours raison

avatar

Nombre de messages : 768
VIP : 13
Date d'inscription : 20/04/2008
Age : 107
Nationalité : Aucune
Pêché Capital : Le Savoir
Groupe : Objets Magiques

More of me.
Patronus:
Orientation: Hétéro
Citations:

MessageSujet: Re: Sebastian Perskovski [OK]   Mer 12 Nov - 20:26

Zaren a commencé à lire la fiche, c'est elle qui va voir l'évolution du personnage, il te faudra attendre son passage. Hum, de ce que j'ai lu c'est pas mal, relis toi une dernière fois, tu écris deux fois le même verbe de différentes façons : naitre et naître ou encore "entrez" puis après plus loin tu écris "entrée" x) petit manque d'inattention ? C'est dommage, car de ce que j'ai lu tu as un style agréable à suivre Wink

P.S: Rattrapé par miss rapidité ^^'


EDIT: Voilà comment t'aider:

1. Les anectodes, sont la pour faire transparaître ses traits de caractères lorsqu'elle est confrontée aux situations que tu as choisies:

Exemples stériotypés mais qui illustrent mes propos:
-> Lors d'un cours X & Y parlaient, le professeur interpella l'attention de X et ec dernier rejeta la faute sur Y
-> U tentait de séduire I par le biais du regard, I se détourna en tournant les talons peu intéressée par U. OU I lui lança un regard appréciateur, là, commença leur "proximité"
-> Z travaillait dur pour parevnir à ses fins, s'était le premier à rendre ses devoirs & la veille des examens, il terminait toujours tard et revoyait 4 ou 5 fois chaque chapitre, refusant même de s'alimenter tellement il avait le trac ...
Etc etc etc, j'espère avoir été clair. Il te faut un contexte pour illustrer le comportement de ton personnage DONC son caractère
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebastian Perskovski

S l y t h e r i n

avatar

Nombre de messages : 48
VIP : 0
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 25
Nationalité : Russe
Pêché Capital : Envie
Groupe : Aucun

More of me.
Patronus: Ours
Orientation: ...
Citations:

MessageSujet: Re: Sebastian Perskovski [OK]   Mer 12 Nov - 22:15

J'ai ajouté une partie en me servant de la situation de Zaren, que je remercie d'ailleurs ! ^^

Razz Voila, j'espére que ça va aller, je suis toujours là si beacoin!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaren Wisper

G r y f f i n d o r & Madness

avatar

Nombre de messages : 1407
VIP : 12
© Avatar : Lsi
Date d'inscription : 27/10/2008
Age : 25
Nationalité : Islandaise
Pêché Capital : L'envie

More of me.
Patronus: Léopard des Neiges
Orientation: Bi
Citations:

MessageSujet: Re: Sebastian Perskovski [OK]   Jeu 13 Nov - 1:24

Mais de rien ^^ ! J'ai beaucoup aimé lire cette partie, preuve que tu sais intégrer des qualités et des défauts... j'en ai même plus que je n'en demandais, mais ce n'est pas plus mal pour la répartition.
En tout cas bravo, tu t'en es très bien sorti Cool

Il ne reste plus qu'à attendre le Choixpeau Wink

_________________

          (c) Lsi
          Pénétrez dans les dérives de mon âme...

          Car ne pouvant se corriger de sa folie,
          il tentait de lui donner l'apparence de la raison.

          (c) Musset
----
Présence éclaire : exam jusqu'au 7 juin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hogwarts.jdrforum.com/g-r-y-f-f-i-n-d-o-r-f15/zaren-wisper-ainsi-se-nomme-la-deraison-t734.htm
Choixpeau Magique

Le Choixpeau a toujours raison

avatar

Nombre de messages : 768
VIP : 13
Date d'inscription : 20/04/2008
Age : 107
Nationalité : Aucune
Pêché Capital : Le Savoir
Groupe : Objets Magiques

More of me.
Patronus:
Orientation: Hétéro
Citations:

MessageSujet: Re: Sebastian Perskovski [OK]   Jeu 13 Nov - 1:57

Après bien des motifications te voilà enfin !
Le Choixpeau ayant toujours raison je te dirai cependant que lire ta fiche a été un enchantement, faisant abstraction de certaines fautes !

Un bel amalgame de traits de caractères qui iraient parfiatement à une maison: Froid, distant et méchant, intelligent, détestant l'autorité, juge rapidement et perfide, dans le premier rangs des Serpentard tu iras !

_________________
Cet avatar est la propriété exclusive de ce forum !
Merci de ne pas l'utiliser ailleurs !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sebastian Perskovski [OK]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sebastian Perskovski [OK]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Ruelles] Balade matinale sans Sebastian [PV: Ciel Phantomhive & Atsuka Lyako]
» Sebastian Lacrymosa
» Clasica San Sebastian (PT) =====> Wegmann (Colnago)
» [Big Ben] Une mission compromise [PV: Sebastian Michaelis & Eleanor Livingston]
» Clasica San Sebastian !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts :: La Malédiction de Faust. :: The beginning. :: Nice to meet you... or not! :: Do what I say... You're my slave. :: S l y t h e r i n-
Sauter vers: