Hogwarts :: La Malédiction de Faust.
FERMETURE DU FORUM !

Hogwartiens, Hogwartiennes ^^

Après réflexion, nous avons décidé de fermer le forum. Après tout, ce dernier a eu une belle vie jusqu'ici et nous vous remercions d'ailleurs tous pour votre présence et votre bonne humeur qui a pu le faire vivre jusqu'ici.

Merci encore.
Les administrateurs.

P.S : Pour les membres nostalgiques qui désireraient garder contact, sachez que le forum ne sera pas supprimé, et qu'un forum pour parler de tout et de rien a été créé par Vedel & Tancrède : bittersweet . parenthesis



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

FERMETURE DU FORUM !
Hogwartiens, Hogwartiennes ^^

Après réflexion, nous avons décidé de fermer le forum. Après tout, ce dernier a eu une belle vie jusqu'ici
et nous vous remercions d'ailleurs tous pour votre présence et votre bonne humeur qui a pu le faire vivre jusqu'ici.

Merci encore.
Les administrateurs.

P.S : Pour les membres nostalgiques qui désireraient garder contact, sachez que le forum ne sera pas supprimé,
et qu'un forum pour parler de tout et de rien a été créé par Vedel & Tancrède : bittersweet . parenthesis

Partagez | 
 

 « Evasion, Reflexion, Désillusion »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: « Evasion, Reflexion, Désillusion »   Jeu 5 Mar - 20:22

« J'ai rêvé d'un monde nouveau, aujourd'hui je tente de survivre dans la réalité. »



Journal d'un rêveur perdu en terre inconnue.




    05 / 03 / 09

          « u n . p r é l u d e , m o n . p r é l u d e »

    « Mes premiers mots iront pour elle. Pour cette femme qui est partie trop tôt. Qui n'a pas eu le temps de voir tout ce qu'elle avait à vivre. Cette jeune mère aux cheveux bruns luisants pour qui j'ai ressenti tantôt de l'amour, tantôt de la haine et tantôt de la culpabilité. L'amour qu'un fils peut avoir envers sa mère regardant toute l'affection qu'elle puisse lui apporter. La haine d'avoir l'impression d'être abandonné, de penser qu'elle ne m'aimait plus. Qu'elle était partie à cause de moi me laissant seul sans affection. Seul avec un père qui ne s'en est jamais vraiment remis. Et surtout la culpabilité, celle de croire que tout est de notre faute, que j'ai causé sa mort cette nuit là. La culpabilité d'avoir eu des sentiments trop négatifs à son égard les années qui suivirent sa disparition.
    Et dire que tout ça aurait pu être si différent. On aurait pu vivre heureux tous les trois réunis. Vivre avec l'amour d'une mère vivante tout simplement. AMOUR, je ne connais pas vraiment ce mot aujourd'hui et j'ai bien des difficultés à délimiter ce qu'il signifie. Mes seuls souvenirs étant ceux de ma tendre enfance avant mes huit ans, avant l'accident.
    Je veux que ces paroles elle les entend. Tu les entendes. Aujourd'hui j'essaie d'avancer, je sais que tu es avec moi et que tu me suis tous les jours. Tu es et sera dans mon cœur pour toujours. Je pense à toi quand je ne vais pas bien et quand je regarde le ciel je t'imagine me regarder d'en haut, le contour de ton visage se dessinant dans mon esprit. J'ai dû mal à tenir chaque jour mais jusqu'à présent je tiens le choc. Malgré tous ce que les gens pensent de moi et de ma solitude j'avance petit à petit. J'avance peut-être moins vite que les autres et j'ai l'impression que je m'égare trop souvent dans ce monde Mais je suis mon chemin, mon propre chemin.
    Je ne sais pas ce que tu penses de moi, si tu es fière de ce que j'ai pu devenir, ni même si tu liras ou entendra ses mots un jour. Mais te parler à travers ce journal me permet de te dire ce que je pense. J'imagine que je te parle, j'ai l'impression que tu es près de moi lorsque ma plume effleure les pages légèrement jaunies. Je sais que je devrais couper le cordon et essayer de sortir de cette tristesse qui est toujours au fond de mon cœur. Mais je ne peux pas, je ne veux pas. Je veux me souvenir de toi.
    Mon plus grand regret est de ne t'avoir pas souvent dis je t'aime dans mon enfance et à présent je voudrais le crier haut et fort.
    Ces premières lignes ouvrent donc mon journal et mes premiers mots te sont destinés. Je ne sais pas si l'écriture me permettra d'avancer mais au moins il me servira à me souvenir. »
Revenir en haut Aller en bas
 
« Evasion, Reflexion, Désillusion »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Reflexion sur la bidonvilisation de nos mornes
» Diagnostique préliminaire de la Commission de reflexion sur la sécurité publique
» Evasion (par la fenêtre ouverte)
» defense ou evasion en pve???
» Invitation a la reflexion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts :: La Malédiction de Faust. :: The End :: Remember-
Sauter vers: