Hogwarts :: La Malédiction de Faust.
FERMETURE DU FORUM !

Hogwartiens, Hogwartiennes ^^

Après réflexion, nous avons décidé de fermer le forum. Après tout, ce dernier a eu une belle vie jusqu'ici et nous vous remercions d'ailleurs tous pour votre présence et votre bonne humeur qui a pu le faire vivre jusqu'ici.

Merci encore.
Les administrateurs.

P.S : Pour les membres nostalgiques qui désireraient garder contact, sachez que le forum ne sera pas supprimé, et qu'un forum pour parler de tout et de rien a été créé par Vedel & Tancrède : bittersweet . parenthesis



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

FERMETURE DU FORUM !
Hogwartiens, Hogwartiennes ^^

Après réflexion, nous avons décidé de fermer le forum. Après tout, ce dernier a eu une belle vie jusqu'ici
et nous vous remercions d'ailleurs tous pour votre présence et votre bonne humeur qui a pu le faire vivre jusqu'ici.

Merci encore.
Les administrateurs.

P.S : Pour les membres nostalgiques qui désireraient garder contact, sachez que le forum ne sera pas supprimé,
et qu'un forum pour parler de tout et de rien a été créé par Vedel & Tancrède : bittersweet . parenthesis

Partagez | 
 

 Répliques acides # feat. Arjen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cecily Stefanson

H u f f l e p u f f

avatar

Nombre de messages : 574
VIP : 0
Pseudonyme : Anakina
© Avatar : CH
Date d'inscription : 02/11/2008
Age : 25
Nationalité : Anglaise
Pêché Capital : L'envie
Groupe : La Confrérie
Musique : Chairlift - Bruises

More of me.
Patronus: Lièvre
Orientation: Hétéro
Citations:

MessageSujet: Répliques acides # feat. Arjen   Mar 27 Jan - 20:36


Découvrez Muse!



    Allongée dans l’herbe, sa main droite jouant avec une magnifique rose blanche qu’elle avait précédemment cueillie dans le parc, Cecily contemplait le ciel d’un bleu éclatant qui régnait ce jour là sur Poudlard. Le cadre était si idyllique qu’elle se surprenait même à faire preuve d’un sentiment se rapprochant étrangement du romantisme. Oui, car malgré un certain goût pour les histoires sans lendemain, Cecily était en fait comme toutes les jeunes filles de son âge, sentimentale. Quoi ? Ca vous étonne ? Trop de gens se trompaient sur son compte. Une fille comme elle, qui aimait profiter de la vie en compagnie de la gente masculine était forcément dénuée de cœur, de sentiments. Et pourtant. Elle avait bien déjà eu une véritable relation amoureuse, fondée sur de profonds sentiments. Cette dernière avait malheureusement pris fin dernièrement, 8 mois après leur première rencontre. Mais qui était donc cet heureux élu qui avait réussi à pénétrer le cœur de la jeune Cecily ? Un séduisant Serpentard du nom d’Arjen Stoner, froid et calculateur à souhait mais qui avait pourtant su séduire la jolie sorcière et ce, au delà des plaisirs charnels. Seulement, les nombreuses infidélités du jeune homme finirent par avoir raison de leur idylle. Malgré cela, Cecily sentait toujours cette blessure au fond d’elle lorsqu’elle le voyait et ne pouvait s’empêcher d’être désagréable. Le voir avec d’autres était un véritable supplice mais elle n’en laisait rien paraître. Elle avait beaucoup trop fierté pour avouer que leur rupture l’avait profondément blessée.

    Elle se refusait à présent d’éprouver le moindre sentiment. Une année sabbatique en amour, voilà ce dont elle avait besoin, du moins c’est qu’elle croyait. C’était bien plus simple comme ça. Elle se redressa donc en vitesse, ne voulant pas s’attarder trop longtemps sur cet instant de nostalgie. Il lui manquait, c’était certain. Les histoires d’un soir étaient certes plutôt pratiques, elle souffrait à présent d’un manque affectif. Se sentir aimée, ça lui manquait. On pouvait croire qu’elle était heureuse, qu’avoir la plupart des garçons à ses pieds lui suffisait, ce n’était malheureusement pas aussi simple. Rêvasser, pleurer sur son triste sort, ne lui apporterait rien. Elle décida donc de quitter ce parc qui faisait remonter beaucoup trop de souvenirs douloureux, pour finalement regagner le château. Avec un peu de chance, l’épisode de la piscine aurait été un peu oublié depuis le temps. Il y avait tellement d’histoires de ce genre, ça en devenait presque banal.

    Arrivant à l’intérieur, elle fut soulagée de voir que les regards ne se posaient pas immédiatement sur elle. Elle n’était pas particulièrement populaire et souhaitait conserver son statut de jeune Poufsouffle discrète, pour mener à bien ses missions liées à la Confrérie. Bien sûr, en tant que sixième année, elle était l’idole des plus jeunes mais cela n’allait pas plus loin. Elle s’avança alors, s’apprêtant à pénétrer dans la grande salle lorsqu’elle aperçut une silhouette qui ne lui était que trop familière. Jusqu’à présent, elle prenait soin d’éviter de passer devant la salle commune des Serpentard, ou de se trouver près des salles de cours où elle était certaine de le trouver. Bref, elle l’évitait, craignant ses réactions. Bien sûr, ce petit stratagème n’avait pas toujours fonctionné et elle avait donc été amenée à le voir, à lui parler même. Mais la plupart du temps, leurs conversations ne dépassaient pas les 2 phrases, et se soldaient par un échange de regards noirs. Arjen était encore un sujet délicat que, contrairement à beaucoup de choses, la jeune femme avait du mal à gérer. Elle allait donc devoir affronter ses vieux démons et croiser le regard de son ancien petit ami, qui semblait d’ailleurs en très bonne compagnie. Deux jeunes filles qui semblaient quelque peu plus jeune que lui, lui tournaient autour en s’esclaffant à la moindre de ses paroles. Pff. Elle aurait pu l’ignorer royalement, seulement lorsqu’elle passa devant lui, elle s’arrêta, le défiant du regard.

      « Je ne savais pas que tu t’y prenais dès le berceau. » déclara t-elle alors d’un ton sarcastique.


    Elle exagérait peut-être, il ne s’agissait que de cinquième année, mais c’était plus fort qu’elle. Le voir avec d’autres filles l’énervait au plus au point.

      « Qu’est ce qu’elle nous fait elle ?
      - Son ex c’est ça ?
      - Ouais, enfin tu n’as pas le monopole ma chère »


    Leur histoire ayant duré 8 mois, tout le monde avait plus ou moins remarqué leur relation. Ces petites pimbeches allaient regretter leur attitude, Cecily n’était pas du genre bien lunée ce jour là.

      « Oh mais je vous le laisse, c’est un amant plutôt quelconque vous savez. »


    Elle regretterait sûrement ses paroles plus tard, seulement pour le moment, elle était assez remontée. Des remarques extrêmement éloignées de la vérité qu’elle délivrait avec un léger sourire narquois. Si elle pouvait lui foirer son plan drague, elle n’en serait que plus satisfaite. A croire que cette image de fille aimant les plaisirs charnels lui importait peu, puisqu’elle l’attaquait sur ce point. Elle savait ce qu’elle était, le reste, elle s’en contrefichait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hogwarts.jdrforum.com/h-u-f-f-l-e-p-u-f-f-f81/cecily-s-better-run-for-cover-termine-ok-t835.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Répliques acides # feat. Arjen   Jeu 29 Jan - 15:46

Quand il s'agit d'être un fainéant, Arjen est le plus fort, il a déjà tous les records sous son aile et alors qu'il avait cours, il préférait réviser son prochain test dans la salle commune des Serpentards, affalé sur un canapé. Stoner prenait toute la place et il venait de remballer le 5ème mec qui lui demandait gentiment de lui laisser une petite place. Il était sur un cours de Sortilèges, contrôle avec Mister Ryce, ça veut surement dire qu'il va avoir une mauvaise note parce que ce professeur ne pouvait pas sentir son père et maintenant qu'il est mort, il concentre sa haine sur sa descendance, son seul fils. Arjen voulait juste lui montrer qu'il était plus intelligent que lui et rendre un devoir parfait devrait bloquer les pulsions du professeur qui ne pourrait pas se venger parce qu'un sortilège, c'est soit juste, soit faux mais pas entre les deux. Il était donc en pleine révision de ce cours de merde depuis qu'il s'est levé, à l'aube. Il continuait à s'exercer en testant les sortilèges sur des petits qui passaient devant son canapé. Stoner est cruel mais il possède un bon petit fond. Il sortit le nez de son parchemin quelques secondes et leva les yeux, réfléchissant. C'est alors qu'il croisa des yeux une jeune demoiselle brune qu'il n'avait jamais vu auparavant mais qui ressemblait à s'y méprendre à son ex-copine Cecily.

Cecily Stefanson, toute une histoire qui a malheureusement dégénéré vers la fin. Arjen Stoner restera Arjen Stoner, quoiqu'il arrive et même quand il a des sentiments envers une jolie brune tatouée, il ne peut s'empêcher d'aller séduire ailleurs. Evidemment, il lui est resté fidèle mais qu'est-ce qu'une femme ne ferait pas pour se faire draguer par Stoner et quand elle y passe, elle se sent obligée de le dire à tout le monde. Seulement, il a dragué une Poufsouffle et forcemment, cela est arrivé jusqu'aux oreilles de Stefanson. Etant de nature têtue, elle ne lui a laissé aucune chance d'explication, préférant arrêter de souffrir en lui disant "Bye Bye". Bref, Arjen n'a pas cherché non plus à se défendre, pensant qu'un peu de célibat lui ferait du bien mais rapidement, il a refoulé au plus profond de lui les sentiments qu'il avait envers Cecily et il a ressorti sa fierté, lui permettant de passer devant elle sans ciller et sans repenser à leur aventure de presque une année scolaire. Le norvégien n'a absolument rien oublié de leur idylle et ils étaient tous les deux très bien ensemble mais bon, il se dit que c'est le destin qui les a séparé, ce n'est donc pas de sa faute.

Stoner fut sorti de ses rêves par sa cousine en 5ème année qui voulait qu'il vienne avec elle et une de ses amies pour manger un morceau dans la Grande Salle. Il n'avait pas envie de voir du monde mais son estomac était en train de le rappeller à l'ordre alors il se leva, enfila une paire de chaussures, laissant sa cape au placard puis il les suivit, les mains dans ses poches, la baguette rangée à la ceinture. Arjen était décoiffé, on aurait dit qu'il sortait du lit mais son air sexy était toujours là. C'est avant d'atteindre la Salle qu'ils croisèrent Cecily dans le couloir, se sentant obligée de les agresser. Arjen ne supportait pas de la voir comme ça mais il laissa faire jusqu'à ce qu'elle ose dire qu'il était un amant quelconque... Son teint devint bleuté et il lui sortit sur le coup de la colère :

- Tirez-vous, j'arrive ! dit-il en direction de sa cousine qui, voyant le visage crispé d'Arjen, ne chercha pas à comprendre et prit le bras de sa copine qu'elle tira jusqu'à la Grande Salle. Stoner et Stefanson se retrouvèrent alors seuls, en face à face. - Tellement quelconque qu'une femme de ta trempe en est tombée amoureuse !

Arjen la connaissait par coeur. S'il pouvait se vanter de connaître une femme sur le bout des doigts, c'est surement elle et quand elle vous sort son vieux sourire, c'est forcemment qu'elle ment et qu'elle cherche à être blessante. Malheureusement, ses petits stratagèmes ne marchent pas avec Arjen et si elle cherche à lui faire monter la moutarde au nez, c'est elle qui risque de prendre le plus cher car c'est lui le Serpentard et c'est lui qui fait pleurer les femmes, pas l'inverse.

- La petite blonde est ma cousine, je ne supporterai pas que tu lui manques de respect une seconde fois Stefanson, mesure tes mots ! dit-il en la regardant bien dans les yeux. On aurait dit un professeur qui mattait l'un de ses élèves.

Il continua à la poignarder du regard, essayant de lui faire comprendre qu'elle n'existait même plus dans sa vie, même si c'était tout à fait faux. Il lui prenait quelques fois l'envie de la serrer dans ses bras mais quand elle réagit ainsi alors qu'il n'a rien fait de mal, il a plus envie de lui foutre sa main dans la figure et comme elle lui fait le coup souvent, il risque de ne pas se contrôler et de finir par l'humilier devant toute l'école.

- Maintenant, si t'as des choses à régler, je te propose de le faire entre 4 yeux mais sache que pour ma part, je n'ai plus rien à te dire, tu m'as déjà bien assez dégouté...

Il resta immobile devant elle, baissant légèrement les yeux vers sa baguette qui tournait autour de ses doigts à une vitesse hallucinante, attendant sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Cecily Stefanson

H u f f l e p u f f

avatar

Nombre de messages : 574
VIP : 0
Pseudonyme : Anakina
© Avatar : CH
Date d'inscription : 02/11/2008
Age : 25
Nationalité : Anglaise
Pêché Capital : L'envie
Groupe : La Confrérie
Musique : Chairlift - Bruises

More of me.
Patronus: Lièvre
Orientation: Hétéro
Citations:

MessageSujet: Re: Répliques acides # feat. Arjen   Mar 3 Fév - 20:36

    Bien qu’elle n’était en rien responsable de leur rupture et qu’elle se plaisait à penser qu’il était l’unique fautif dans cette histoire, Cecily était tout de même déçue de la manière dont tout cela s’était terminé. Leur relation aurait connu tous les extrêmes. Comment pouvaient-ils s’ignorer, être si méprisants l’un envers l’autre, après tout ce qu’ils avaient vécu ensemble ? Ils s’étaient aimés, elle l’avait aimé comme jamais elle n’avait auparavant aimé, d’un amour inconditionnel et aveugle. Tous deux n’étaient auparavant pas vraiment des adeptes des relations stables mais avaient pourtant choisi de s’engager enfin dans une histoire fondée sur de profonds sentiments. Le contrat de fidélité que cela incluait était chose facile pour la jeune femme, mais cela l’était moins pour l’homme qu’était Arjen … Cecily se doutait bien qu’il devait aller voir ailleurs de temps en temps, seulement sans réelles preuves, elle fermait les yeux, tenant à son couple. Cependant, lorsqu’une de ses conquêtes s’est permis de crier sur tous les toits qu’elle avait passé une nuit des plus torrides en compagnie du beau Serpentard, cela en fut trop pour elle. Elle acceptait beaucoup de choses jusque là, seulement cette tromperie annonça la limite de sa tolérance. La rumeur ne mit guère longtemps à se propager, tout le monde pouvant alors ricaner sur le triste sort de la jolie Poufsouffle trompée par son chaud lapin de petit ami. Ce déshonneur ne fit qu’accentuer la rancœur qu’elle éprouvait désormais à son égard.

    Elle devait à présent lui faire face, accepter le fait qu’il soit passé à autre chose et qu’il fréquente à présent d’autres filles qu’elle. Seulement, c’était plus facile à dire qu’à faire. Malgré son image indépendante et volage, elle avait ce côté possessif qui la poussait à jalouser toutes ces filles qui lui tournaient autour. Un comble en sachant qu’elle s’était elle même bien rapidement consolée dans les bras d’autres garçons ! Mais leur histoire de presque 8 ans ne pouvait s’effacer si facilement. Elle s’efforçait de paraître forte, répétant à quiconque lui parlait de lui, qu’elle était bien mieux sans lui. C’est ainsi qu’elle décida de ne pas l’ignorer, de faire comme s’il n’était qu’à présent qu’un étranger pour elle comme elle avait jusqu’à présent l’habitude de le faire, mais s’arrêta face à lui, le défiant du regard. Il avait les cheveux en bataille et un air négligé qui ne faisait cependant qu’accentuer son sex-appeal. Se blottir dans ses bras et l’embrasser était une pensée très tentante qu’elle s’efforçait de chasser de son esprit. Elle ne put alors se retenir de leur adresser une remarque désobligeante accompagnée d’un commentaire douteux sur ses performances sexuelles. Son attitude semblait fortement déplaire à Arjen qui ordonna aux autres de les laisser. Une fois seul, il répliqua alors qu’il était un amant tellement quelconque, qu’elle en était tombée amoureuse. Il avait raison. De toute manière, elle ne pensait pas ce qu’elle disait, elle cherchait seulement à le blesser, comme il avait pu la blesser. Peine perdue.

    « Je cherche encore ce que j’ai bien pu te trouver Stoner ! »

    Elle n’était plus à un mensonge près. Cecily arborait toujours son fameux sourire narquois, arrogant à souhait. Ce n’était qu’un masque, entretenu par la rancœur et la nostalgie. D’ailleurs, elle savait bien que le jeune homme n’était pas dupe. Il lui révéla alors que ce qu’elle avait auparavant pris pour sa nouvelle proie était en réalité sa cousine et qu’il la défendait de lui manquer de respect une seconde fois. Oh, après tout ce n’était pas bien méchant, elle aurait pu dire bien pire.

    « Tu n’as plus aucune influence sur moi, alors inutile d’essayer de m’impressionner. »

    Réagir de cette manière était tout à fait ridicule et elle était bien consciente que son attitude n’était vraiment pas digne de leur relation. Elle aurait tellement aimé qu’ils puissent entretenir des liens cordiaux, mais ceci était apparemment au dessus de ses forces. Elle était alors en train de se demander si elle ne ferait pas mieux de se calmer et de laisser son amertume de côté pour parler avec lui de manière civilisé. Cependant, sa dernière remarque l’acheva. Il était clairement en train d’affirmer qu’ils n’avaient plus rien à se dire, qu’elle avait déjà bien assez dégoutée. Comment osait-il ?! Dans un sens, elle le méritait bien, elle qui était devenue totalement insupportable depuis leur rupture. Cependant, il ne pouvait pas réfléchir un peu et voir qu’elle ne faisait que réagir sous l’effet de la colère, de la peine ? Il l’avait fait souffrir, elle avait bien le droit le lui faire payer un peu … non ? C’était sa vision des choses.

    « Quoi ?! JE t’ai dégouté ? N’inverse pas les rôles s’il te plait. S’il a bien quelqu’un qui est dégoutée, blessée ici, c’est bien moi ! Mais ça, tu t’en fiches bien sûr. »

    Ils n’avaient pas réellement eu l’occasion d’avoir une véritable discussion depuis leur séparation, alors s’il souhaitait régler les comptes, elle en était toute disposée. Plongeant son regard dans le sien, elle était certaine qu’il pouvait percevoir la profonde affection qu’elle éprouvait – certes, malgré elle – toujours à son égard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hogwarts.jdrforum.com/h-u-f-f-l-e-p-u-f-f-f81/cecily-s-better-run-for-cover-termine-ok-t835.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Répliques acides # feat. Arjen   Mar 3 Fév - 21:22

Cecily Stephanson ou l'art du faux mensonge repéré à des kilomètres à la ronde. Quand elle lui parle méchemment, on devine presque les gouttes qui pendent à son oeil. Bref, il ne prenait rien de ce qu'elle disait au sérieux, c'est surement ce qui lui permet d'être à son tour méchant sans forcement le regretter. Le jeune Stoner la regardait dans les yeux avec un regard pétillant, il avait envie de l'enfoncer sous-terre jusqu'à ce qu'elle ne puisse même plus tendre le bras, il avait envie de la rabaisser au possible mais plus son regard s'intensifiait et plus il voyait son ex-copine dont il est presque tombé amoureux un an auparavant, plus il voyait celle qui lui a offert des moments magiques comme leur petite virée en Italie pour les vacances de Noël alors qu'ils n'étaient ensemble seulement depuis quelques mois. Arjen avait peine à lui dire des méchancetés mais après tout, c'est elle qui l'a largué pour une raison dont il n'a même pas eu le temps de contester. Stephanson lui lanca au visage qu'elle ne savait pas ce qu'elle a pû lui trouver et là, il se retint et prit énormément sur lui pour ne pas lui en mettre une ou plutôt la balayer avec sa répartie, il se contenta de sourire très nerveusement et de retrousser ses lèvres qu'il mordilla...

Il resta tout de même face à elle, ne se sentant pas de la laisser en plan, c'est la femme qui a compté le plus dans sa vie derrière sa mère ou ses soeurs. Arjen n'a pas envie de la laisser tomber et quelque part, se moquer d'elle ou lui lancer des vannes vicieuses quand il la croise est sa manière à lui de garder un oeil sur sa personne et de la protéger, même si ce n'est pas du tout ce qu'il en ressort. Stoner lui ordonna de ne plus s'adresser à sa cousine et elle lui répondit simplement qu'il n'avait plus aucun moyen de pression sur elle. Arjen haussa un sourcil, sourit une nouvelle fois avant de lui lancer ces quelques mots :

- Tu sais que c'est faux et je n'accepterai plus aucun écart. Les Sang-pur sont attachés à la famille contraire à vous...

Il sait qu'elle est de Sang-mêlé et il sait aussi qu'elle n'aime pas qu'on parle de cela tout simplement parce qu'elle n'attache aucune importance à ce fait, sachant qu'elle apprécie même les Moldus, chose qu'Arjen acceptait malgré de nombreuses disputes entre eux à ce sujet. Le Serpentard n'a rien contre les Moldus, c'est juste qu'il se sent supérieur à eux car rien qu'avec sa main, il peut en tuer des dizaines alors qu'eux doivent se servir d'un...pistolet, c'est ça ?! Enfin, il n'y a pas que ça, il faut savoir que les Moldus gâchent leur vie à réaliser des tâches que les Sorciers accomplissent seulement d'un coup de main avec leur baguette magique. Il ne veut pas commencer à débattre là-dessus mais c'est utile de préciser l'un de leurs anciens sujets de dispute. Arjen finit par être méchant et lui dire qu'elle le dégoutait mais il avait ses raisons de dire cela. C'est facile de prétendre qu'on est amoureux de quelqu'un quand on le largue pour une raison bidon. Certes, il lui est arrivé de flirter avec des filles mais il n'est jamais allé plus loin, jamais.

- J'en ai strictement rien à foutre ! C'est peut-être toi qui est dégoûtée mais tu ne peux t'en prendre qu'à toi-même...

Elle semblait une nouvelle fois choquée de ses paroles mais Arjen ne faisait que transmettre la vérité. Il n'a jamais trompé Cecily et même si tout le monde prétend le contraire, il n'est pas du genre à nier ses conquêtes nocturnes ni même à les cacher, étant en couple ou non. Il ne sait pas qu'elle est la fille qui prétend avoir couché avec lui mais ce qu'elle a dit était faux et archi-faux, il n'a couché qu'avec Cecily et son doudou l'année dernière, prouvé et certifié...par le doudou ! Stoner finit par se justifier habilement :

- Je n'sais pas ce que t'as entendu Stephanson, je n'sais pas non plus ce qu'on t'a dit mais c'est un fait, je ne t'ai jamais trompé et je n'aurais jamais osé le faire ! Tu as préféré écouter les autres plutôt que l'homme que t'aimais...si tu l'aimais vraiment. Maintenant, tu te tais, t'assumes et tu me respectes s'il te plait, je ne t'appartiens plus !

Arjen observa sa réaction, il la regardait dans ses beaux yeux bleus du début à la fin afin de lui prouver sa sincérité. Maintenant, il n'avait vraiment plus rien à lui dire et il était temps pour lui de prendre congès. Le débat est clos pour lui, peut-être qu'elle aura des choses à ajouter pour sa défense mais elle a intérêt d'être convaincante sinon sa main risque de venir malencontreusement chasser sa joue... Il s'inclina doucement et partit vers elle, la contournant, se dirigeant vers la Grande Salle.

- Sur ce, bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Répliques acides # feat. Arjen   

Revenir en haut Aller en bas
 
Répliques acides # feat. Arjen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Répliques
» Répliques cultes...
» Les répliques cultes du cinéma... Test...
» Vos répliques préférées
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts :: La Malédiction de Faust. :: The End :: Remember-
Sauter vers: