Hogwarts :: La Malédiction de Faust.
FERMETURE DU FORUM !

Hogwartiens, Hogwartiennes ^^

Après réflexion, nous avons décidé de fermer le forum. Après tout, ce dernier a eu une belle vie jusqu'ici et nous vous remercions d'ailleurs tous pour votre présence et votre bonne humeur qui a pu le faire vivre jusqu'ici.

Merci encore.
Les administrateurs.

P.S : Pour les membres nostalgiques qui désireraient garder contact, sachez que le forum ne sera pas supprimé, et qu'un forum pour parler de tout et de rien a été créé par Vedel & Tancrède : bittersweet . parenthesis



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

FERMETURE DU FORUM !
Hogwartiens, Hogwartiennes ^^

Après réflexion, nous avons décidé de fermer le forum. Après tout, ce dernier a eu une belle vie jusqu'ici
et nous vous remercions d'ailleurs tous pour votre présence et votre bonne humeur qui a pu le faire vivre jusqu'ici.

Merci encore.
Les administrateurs.

P.S : Pour les membres nostalgiques qui désireraient garder contact, sachez que le forum ne sera pas supprimé,
et qu'un forum pour parler de tout et de rien a été créé par Vedel & Tancrède : bittersweet . parenthesis

Partagez | 
 

 F*** me, i'm famous ! |July S.|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: F*** me, i'm famous ! |July S.|   Lun 26 Jan - 13:10

Une nuit comme les autres, un réveil comme les autres et un début de journée comme les autres... Arjen Stoner vagabondait dans la salle commune de sa Maison, il ne savait que faire, tournant sans jamais s'arrêter, il s'amusait à emmerder des premières années ainsi que des filles plus jeunes que lui qui ne rêvaient que de l'avoir dans son lit. Malheureusement, Arjen ne prend pas les plus jeunes, c'est une règle qu'il s'est fixée parmi tant d'autres lors de son entrée à l'école. Le jeune homme n'avait aucune obligation aujourd'hui, il avait deux cours auxquels il n'était pas tenu de se présenter, ce sont deux cours facultatifs. Mister se décida finalement à sortir de l'enclos des Serpentard après avoir abusé de ses taquineries et après être tombé en panne de victimes. Il avait un petit creux et se décida à aller manger un morceau dans la Grande Salle, histoire de trouver à nouveau d'autres victimes à emmerder. Le matin est son terrain de jeu favori, il aime voir les visages moyennement réveillés, les dérider en les énervant. Arjen n'avait pas vêtit sa robe, il était en jean, muni d'un tee-shirt noir lui serrant son corps presque parfait, voire parfaitement parfait ! Il entra dans la salle avec un groupe d'élèves, se fondant dans la masse avant de repérer la table des Serpentards, voisine de celle des Poufsouffles.

Arjen s'y dirigea d'un pas presque nonchalant. La seule chose qu'il voulait en fin de compte, c'est manger un morceau parce que son estomac commencait à battre la chamade et s'il continuait à se priver de nourriture pour avoir le loisir d'emmerder son monde, il allait finir par maigrir, ne plus séduire et pourquoi pas mourrir ! Ce n'est pas ce qu'il voulait, au contraire, Stoner tient à sa vie. Il salua ses collègues de sixième année, il reconnaissait Lune, Clémence, Gabriel et sa petite copine qu'il déteste, Cassandra. Bref, il s'assit un peu à l'écart et alors qu'il cherchait une pincée de sel, il se tourna et en repéra une sur la table des Poufs' ! Il sourit puisque la demoiselle qui se trouvait à côté du bol de sel n'était autre que...July Stewart ! Cette petite femme tout à fait charmante à qui il livre un véritable combat en public mais à qui aussi il livre une véritable passion en privé. Il se leva alors, saisit le bol de sel ce qui attira le regard de Stewart jusque dans ses yeux. Il lui sourit et lui lanca alors :

- Ne me dis pas "non", tu risques de finir avec des cheveux à l'eau de mer !

Le bol de sel dans les mains, il avait un certain avantage sur elle en matière de blague pas drôle et le lui vider sur la tête serait une bonne altenartive si July se mettait à devenir méchante. Arjen se rassit à sa table, attrapa son assiette et posa deux ou trois pincées sur ce délicieux repas préparé par des elfes de maison tous aussi moches les uns des autres. Bref, Arjen se releva à nouveau afin d'aller reposer le bol de sel à côté de Stewart mais, croyez-le ou pas, quand il posa ce bol, en retirant sa main, il le fit basculer et tomber directement dans l'assiette de la douce blondinette. Un sourire confus et hypocrite prit la part du Lion sur le visage de Stoner et il lui dit :

- Suis-je maladroit ? Je m'en escuse...

Voyant qu'elle le prenait assez mal d'avoir ruiné son repas et qu'elle allait s'énerver en balancant des calomnies sur lui à qui veut l'entendre, Arjen prit les devants, se tourna vers sa table de Poufs' et y trouva Cecily ainsi que Khâlina, ainsi que les autres, toutes ses ex et toutes celles qui le détestent pour sa perfection. Il voulait la tailler devant tout le monde, trouver un truc bien dégueulasse à dire mais voyant à qui il allait le dire, il préféra se retenir sachant que sa remarque allait mal passer, quoiqu'il dise. Il resta donc debout devant la table des Poufsouffles, la main traînant encore dans le sel qu'il avait renversé à moitié sur July, à moitié dans son assiette. Il la regardait dans les yeux, ses yeux plein de rage. Il avait envie de l'enterrer mais il ne pouvait pas, jouant à l'extérieur cette fois-ci, en territoire ennemi !
Revenir en haut Aller en bas
July Stewart

H u f f l e p u f f

avatar

Nombre de messages : 117
VIP : 0
Pseudonyme : Asturiah
© Avatar : Fay
Date d'inscription : 06/01/2009
Age : 25
Nationalité : Anglaise
Pêché Capital : Orgueil
Groupe : Confrérie

More of me.
Patronus: Serpent
Orientation: ...
Citations:

MessageSujet: Re: F*** me, i'm famous ! |July S.|   Lun 26 Jan - 22:17

    Toutes les excuses sont-elles bonne à prendre pour se faufiler dans la masse? Peut-être, ce fut certainement l'idée qui tarauda longuement July quand elle prit le parti de sortir de son maudit dortoir vêtue d'une robe légère digne des printemps naissants d'un blanc assez pur pour révéler chaque courbe de son corps à chacun de ses pas. Son idée? Sous les regards de ses collègues, elle s'en allait rejoindre un réfectoire bondé où elle perdrait un peu plus de temps de sa vie mais où, peut-être, elle trouverait encore une nouvelle distraction, pas question de secrets divers, juste un brin d'intérêt pour celles qui partageaient sa vie quotidienne.
    Un plat, un autre enchainé sur les tables, ceci avait vraiment le don de lui faire penser à une prison et sa table à un genre de combat de sirènes. Bien entendu elles étaient plus belles les unes que les autres mais sous ses sourires charmants, ses courbettes techniques mais pourtant particulièrement maitrisées, elle ne prêtait aucun intérêt à leur conversation, mis à part aux détails qu'elle aurait put retenir sur un secret, une rumeur. Son esprit venait déjà de quitter les lieux et se dirigeait vers les plaines désertes d'Inde, vers sa terre aride où son esprit pouvait parfois vagabonder secrètement et sans que quiconque attende la moindre chose d'elle. Ce qu'elle aurait aimé sentir le sable caresser encore une fois sa peau en une caresse certes douloureuse mais mêlé à un chant torride et indescriptible...

    Malheureusement les rêves ne durent qu'un temps et ce n'est pas toujours celui à qui on s'attend le plus qui vient vous tirer de vos désirs les plus profonds. Arjen Stoner, nom bien chantant pour un être qui n'évoquait en elle que des pulsions diverses. Pulsions colériques tant en privé qu'en public, mais certainement pas de la même façon. A l'instant elle n'avait pas réveillé sa colère quand celui-ci lui fit sa première réplique. Quel intérêt après tout? Elle étouffa un soupir après avoir arqué un sourcil, particulièrement dédaigneuse en l'observant. Bien entendu elle n'ignorait pas un seul instant que c'était là la meilleure façon pour attiser son désir, leur envie respective de briser encore quelques vases et de froisser divers draps sans le moindre complexe. Au regard étonné des filles de sa table, elle se contenta donc d'hausser les épaules, un sourire amusé aux lèvres. Insignifiant, elle leur montrait là qu'il n'était qu'une chose sans importance qui ne méritait pas la moindre parole de sa part.


    Imaginait-il que le seul non qu'elle risquait de prononcer serait au moment d'un autre jeu? Voilà que son esprit engourdit par les visions d'un désert aride prenait le chemin de corps enlacés et d'une fougue désormais plus violente lorsque ce dernier renversa le sel dans l'assiette de la "pauvre" innocente. Il n'en fallait pas plus pour prétexter une colère suffisante et s'éclipser. Sans avoir manqué d'esquisser un sourire emprunt d'un certain sadisme caché par ses cheveux blonds déjà déposé devant son visage tandis qu'elle se redressait alors, elle ne manqua pas de se retourner vers Stoner et de renverser d'un geste violent du revers de sa main le verre d'eau de ce dernier sur la table et sur son jean avant de prendre ses airs d'impératrice en colère dont il n'ignorait certainement pas la signification. Devant chacun, ses gestes devaient signifier: je te hais, chez elle, cela signifiait en réalité: je te veux, maintenant ou plus jamais! Caprice pour l'une, certainement tout autant pour l'autre. Parfaite comédienne, elle entama sa tirade la voix torturée par la colère.

    - Stoner, c'en est trop! Un vulgaire idiot comme toi, un gosse de ta classe sociale devrait apprendre à respecter qui de droit! Je t'assure que tu me le paiera plus que tu ne l'imagine! D'ailleurs, ce look "trempé" n'est plus à la mode, tu ferais bien de te mettre au gout du jour vaurien!

    Elle avait alors esquissé un sourire emprunt d'un certain sadisme avant d'offrir son plus beau sourire, le plus charmeur, aux Serpentards entourant Arjen et qui ne manquèrent pas de le lui rendre. Un brin de jalousie à ajouter, c'était suffisant, le début méritait une suite toute autre qu'elle s'empressa de mettre en oeuvre.

    - Au moins tu m'as rendu service, ton arrivée m'avait coupé l'appétit, je n'ai plus à me forcer!

    Voilà qu'elle planta ses yeux dans les siens avant de s'échapper d'un pas royal en direction d'un de ces couloirs isolés, l'un de ceux où chacun sait que les batailles peuvent continuer, mais celle-ci risquait plutôt de prendre l'avantage d'être différente des combats à l'épée, un simple combats de mots et de corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hogwarts.jdrforum.com/h-u-f-f-l-e-p-u-f-f-f81/july-stewart-t1434.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: F*** me, i'm famous ! |July S.|   Mar 27 Jan - 19:30

Comme tout le monde l'avait prévu, du moins, ceux qui connaissent un petit peu July Stewart, elle s'emporta et lui balanca son verre d'eau sur le pantalon ce qui eut pour effet d'élargir un petit peu son sourire. Il fait partie de la maison du serpent mais ce n'est pas pour autant qu'il frappe les filles, qu'il mange des enfants et qu'il fait brûler des vieilles. Il sait rester calme et par habitude, il l'est assez souvent afin d'énerver encore plus son vis-à-vis. Il sait que sourire à quelqu'un qui s'énerve contre soi est beaucoup plus déstabilisant que se mettre à grogner voire même à pleurer. Arjen eut donc le réflexe de la laisser parler et il réussit pour la première fois à la laisser finir sans même l'interrompre ce qui est plutôt rare chez lui, trouvant toujours quelque chose à redire. Stewart est assez claire quand elle s'énerve et on trouve pas grand chose à rajouter à part si l'on veut s'enfoncer un petit peu plus. Il se soumis donc à la regarder s'exciter et à écouter ses paroles. Ses collègues Serpentard se levèrent rapidement voyant qu'un de leur collègue était en conflit mais quand ils virent Arjen d'un côté, le blagueur de mauvais goût et July de l'autre, la fausse hystérique, ils se rassirent, lancant tout de même un sourire vers la plus belle des deux... Ce qui lui plait aussi quand elle s'énerve, c'est qu'elle devient 3 à 4 fois plus belle, plus charmante, plus...diabolique !

Elle finit donc par conclure son monologue par une phrase assez courte mais plutôt bien trouvée qui lui arracha un autre sourire. Tout ce cirque pour du sel, c'est un peu gros et quelqu'un d'assez lucide verrait qu'il se trame quelque chose mais malheureusement, ou plutôt heureusement pour eux, personne les entourant ne peut prétendre être assez malin pour deviner une quelconque ambiguité dans leurs dires. Lorsqu'elle partit en bombe vers le hall, Arjen savait qu'il devait la suivre mais il prit quelques secondes, se tournant vers le "Poufsouffle'crew" et affirmant en soupirant :

- Elle est en période ?

Court, clair et concis, telle est sa devise. Une manière de dire qu'elle n'est pas comme ça d'habitude histoire de rattraper un peu le coup. Stoner n'avait plus prévu que la moitié des filles assises à cette table voire toutes les filles le connaissent très bien et savent alors à quel point il peut être très chiant quand il s'y met. C'est alors qu'il eut droit à un florilège de réponses du genre "Si t'arrêtais d'être con" ou des moins softs du style "Va te pendre" venant des ex-copines ou des ex-coups d'un soir ! Arjen n'est pas soumis aux femmes, c'est lui qui se fout de leur gueule pour ensuite avoir le malin plaisir d'encaisser toutes leurs remontrances. C'est tellement beau une femme en colère ! Il zieuta finalement son assiette, voyant qu'il n'avait pas faim et entreprit de sortir de la Grande Salle afin d'essayer de trouver Stewart qui était surement en train de se maudire de n'avoir pas été plus méchante. A peine sortie, il repéra une crinière blonde tourner dans un petit couloir donc il la suivit à bonne distance jusqu'à ce qu'elle s'arrête. Ceci fait, il avanca d'un pas assez lent vers elle. Il n'avait pas enfilé sa cape vu qu'il commencait les cours assez tard dans la matinée ce qui lui donnait un air beaucoup moins niais mais en revanche, assez sexy. Par habitude, il faisait tourner sa baguette entre ses doigts à une vitesse hallucinante, le résultat de 5 ans de cours à se faire chier dans des salles miteuses.

- Tu te crispes, tu hurles, tu t'énerves pour conclure sur le fait que j'tai rendu service Stewart... Un gosse de ma classe ne peut pas comprendre, explique-moi !

Jouons au con, sa spécialité. Arjen est imbattable dans ce domaine tout comme celui de la baguette tournant entre ses doigts. Il ne lui arrive jamais de se faire chier car quand il voit que ça va être le cas, il anticipe et trouve une victime à emmerder ou à baiser... Finalement, voyant qu'elle se calmait plus ou moins quand ils n'étaient que tous les deux, il préféra annoncer le calme avant la tempête en glissant ses doigts le long des pointes blondes de July et lui déclara d'une voix posée :

- J'ai le droit de dire que tu es très charmante ce matin ou te mettre une gifle pour te le faire comprendre est plus conventionnel ?
Revenir en haut Aller en bas
July Stewart

H u f f l e p u f f

avatar

Nombre de messages : 117
VIP : 0
Pseudonyme : Asturiah
© Avatar : Fay
Date d'inscription : 06/01/2009
Age : 25
Nationalité : Anglaise
Pêché Capital : Orgueil
Groupe : Confrérie

More of me.
Patronus: Serpent
Orientation: ...
Citations:

MessageSujet: Re: F*** me, i'm famous ! |July S.|   Mar 27 Jan - 20:25

    Chacun de ses pas vers cette fameuse sortir de secours l'avaient mener à afficher un sourire radieux que la majorité de ses collègues ne pouvaient décemment pas comprendre mais qui offrait à ce visage si bien taillé un bonheur qu'ils ne purent que remarquer. Il était bon que ses autres collègues, derrière elle, ne le remarquent pas trop, après il aurait été bien triste que sa mascarade soit si vite découverte et que le jeu se détruise à une telle rapidité. Un pas puis un autre et elle entendit les mots de Arjen qui manquèrent de la faire rire, pourtant la façon dont ses camarades en vinrent à la soutenir la gorgea du brin d'orgueil qui la définissait si bien. Dans cette marche furieuse vers ce couloir, Stewart se savait bien superbe et ne manqua pas de se cambrer assez pour dévoiler ses allures princières tout en laissant son bassin basculer sans la moindre vulgarité. Qu'il était bon, parfois, de pouvoir se donner en spectacle devant un public si ahurit et peu lucide. Son meilleur spectateur avait commençait la comédie en sa compagnie, et il risquait de recevoir les félicitations en coulisse.

    Arrivée dans ce fameux couloir, d'un geste rapide de ses mains, elle déposa avec plaisir sa chevelure blonde le long de ses épaules avant de poser sa tête contre le mur. Un soupir pour s'exalter, savourer le léger froid mordant qui s'engouffrait pas une porte certainement mal isolée et voilà que son corps répercutait une réponse douce en un frisson plus qu'agréable. Qu'il était bon d'être sincère quelques minutes avant de se retourner vers l'objet de ses attentions qui ne tarda d'ailleurs pas à la rejoindre dans ce couloir peu éclairé et presque sans la moindre fin. Un regard vers cette carrure plus que délicieuse et voilà qu'elle ne put nullement s'empêcher de mordre sa lèvre inférieure à son arrivée avant de bien vite reprendre son image de reine. Le jeu pouvait aussi continuer ici non? Un jeu d'échec où elle rêvait encore de mater ce roi du moins à sa façon, contre ce mur froid, ses lèvres dans son cou.


    Voilà qu'il entamait le jeu de l'incompréhension, difficile de ne pas afficher un sourire avant de s'approcher d'assez près de ce corps fait de muscle et de tensions. Quelques centimètres, à peine quelques millimètres ensuite entre leurs corps et une fois la chaleur et la crispation tangible entre eux, elle ne manqua pas de détailler chaque partie de sa peau avant de venir murmurer quelques mots à son oreille. Des mains fortes et agiles, une superbe dextérité, une musculature ne manquant pas de la mener avec force vers ses instincts sauvages, elle n'en demandait pas plus et du bout des lèvres, elle ne manqua pourtant pas de reprendre cette idée de pique, ne pas cesser le jeu quand il semble si bien partit.

    - Parce qu'il faut bien que je t'attire à l'écart Arjen, parce qu'il faut bien que tout cela ai un intérêt.

    Le regard planté sur son nouvel interlocuteur dont elle ignorait peu de choses, elle ne manqua pas d'apprécier le contact furtif de cette main sur la pointe de ses cheveux. Tension palpables, désirs latents, les débuts sont parfois les plus appétissants. Les yeux rivés un instant sur sa main, elle les détourna sur ses lèvres pour en saisir chaque mot et y retrouver l'image de cette texture ferme dont elle connaissait le gout par coeur. Charmante, était-il habituel de l'entendre stipuler ce genre de choses? Pas vraiment mais à dire vrai, après les nombreuses disputes lancées entre eux, chaque compliment était un préliminaire dont la jeune femme pouvait difficilement se repaitre. Esquissant un sourire amusé mais teinté d'une certaine joie, trahissant certainement le fait que pour une fois, il l'avait touché, elle reprit pourtant sa phrase non sans avoir frôler ses lèvres des siennes pendant quelques secondes.

    - J'adore ta façon de dire les choses...

    Passant alors ses mains autour de son cou, elle ne manqua pas de venir mordiller son oreille, désormais sur la pointe des pieds, d'embrasser légèrement chaque parcelle de son cou avant, d'encore une fois, continuer son murmure au creux de cette oreille précédemment utilisée comme un nouveau jouet:

    - Redis le moi encore une fois veux-tu?

    Un début, une voix langoureuse, le nécessaire pour être comprise sans pour autant que ses mains ne lâchent son cou, bien au contraire, accrochée à ce dernier sans la moindre violence, elle parcourait encore ce cou offert à son regard du bout des doigts, son visage légèrement éloigné pour pouvoir planté un regard brûlant dans celui du jeune serpentard qui connaissait là la face la plus réelle de July.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hogwarts.jdrforum.com/h-u-f-f-l-e-p-u-f-f-f81/july-stewart-t1434.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: F*** me, i'm famous ! |July S.|   Mar 27 Jan - 21:15

July commencait à devenir de plus en plus entreprenante, beaucoup plus que dans la Grande Salle où en réagissant ainsi, elle s'est condamnée à accueillir un amant avec le bas de pantalon complètement trempé. Mais bon, là n'est pas le plus important, c'est plus haut que ça se passe et à cette hauteur, les deux visages sont de beauté égale, même en ce matin d'Hiver où les yeux sont petits. Le détail qui lui fit voir qu'il pouvait maintenant être à son tour plus doux fut le fait qu'elle l'appelle par son prénom et plus par son nom. Les deux corps sont attirés l'un à l'autre et à sa réponse, il comprit qu'elle n'avait pas envie de rester sur cette dispute dira-t-on, salée ! Il attendit qu'elle fixe ses yeux dans les siens afin de lui répondre ces quelques mots :

- Alors intérêt il y aura, déclara-t-il d'une voix calme, trahissant son désir.

Arjen n'était pas un ange avec les femmes, il n'a jamais été fidèle ni quoi que ce soit, même avec Cecily, une femme extraordinaire taillée pour lui. Stefanson est le bout de fille que tout le monde rêve d'avoir dans ses bras et Stoner l'avait mais il a préféré tourner autour des autres et continuer son jeu de séduction. C'est certainement parce que tout le monde la voulait qu'il s'est lassé, Arjen n'est pas un homme de convention, il préfère l'inconnu et la surprise, Cecily est trop...comme les autres même si elle lui a caché quelque chose pendant près d'un an qu'il ne sait toujours pas et qu'il n'est pas prêt de savoir. Bref, trêve de mauvaises paroles, il est dans un couloir, près d'un corps parfait, dans un courant d'air assez froid à se réchauffer les mains dans les cheveux de cette femme, pas comme les autres, surtout pas ! Stoner sourit quand elle lui demanda de redire ce qu'il venait de lui murmurer. Il n'avait pas envie de lui faire un compliment qui sont en général de nature assez rares chez lui même s'il trouve toujours un point positif aux femmes. Il resta dans son cou à s'oxigéner avec son parfum qui fait frétiller ses narines puis décida tout de même de lui répondre, à sa façon car le jeu n'est pas fini :

- Je t'emmerde Stewart... T'es douce, t'es belle, t'as du caractère, ton sourire est rare mais délicieux mais je continue à t'emmerder, quoiqu'il advienne !

July ne semblait pas être déçue par cette déclaration car la connaissant, elle virera les deux emmerdements et gardera le reste pour son plaisir personnel même si son plaisir, dans un futur proche, ne sortira peut-être pas de la bouche d'Arjen, surement de ses lèvres ou d'ailleurs. July s'amusait à le prendre à son cou, à parcourir les zones libres de sa peau avec ses lèvres et quelques fois avec sa petite langue perverse. Elle s'amusait à être douce avec lui alors que quelques minutes plus tôt, elle arrosait son pantalon de son verre d'eau. Stewart sait faire plaisir à son homme et aujourd'hui, nul ne le sait mais Arjen est son homme et si elle continue à s'y prendre ainsi, il risque de l'être plus souvent... Il se laissait faire, ne comptant pas se débattre dans un moment pareil ! Mademoiselle se retira doucement et planta ses yeux dans les siens, les deux tout aussi bleus, tout aussi beaux... Ils se regardaient sans jamais se lâcher et c'est au bout de quelques secondes qu'il glissa une main sur sa hanche droite et qu'il abattit doucement son visage contre le sien, caressant ses lèvres avec les siennes.

Arjen était capable de faire monter n'importe quelle femme au septième ciel tout simplement car il a une expérience sans précédent. Quand on croise sa prestance, quand on ose jeter un oeil à son visage et quand on daigne le connaître, nul ne peut dire le contraire, il est absolument...parfait ! Il est capable de faire jouir une femme avec un regard, de la faire hurler avec un sourire et de la faire mourrir en la touchant, il n'est pas Dieu mais tend à l'être dans ces moments-là. Ce qui lui plait chez July, c'est qu'elle est exactement comme lui et qu'ils se complètent à merveilles. Stewart lui résiste et il sait aussi exceller dans ce domaine ce qui rend leur union surprenante et excitante. Les lèvres d'Arjen fondirent sur celles de July et, tournant légèrement son visage, il lui délivra un baiser aussi classe que sa personne, aussi beau que ses yeux et surtout, aussi folkhlorique que ses blagues...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: F*** me, i'm famous ! |July S.|   

Revenir en haut Aller en bas
 
F*** me, i'm famous ! |July S.|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» God Bless America;Happy fourth of july .
» F*CK ME I'M FAMOUS
» [09/06/11] SWTOR E3 : Interview de Daniel Erickson par Fureur
» Abracadabra me voilà ~ [PV July Martens]
» HAITI MINUSTAH Budget Period July 2011 to June 2012 $793.517.100,00

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts :: La Malédiction de Faust. :: The End :: Remember-
Sauter vers: