Hogwarts :: La Malédiction de Faust.
FERMETURE DU FORUM !

Hogwartiens, Hogwartiennes ^^

Après réflexion, nous avons décidé de fermer le forum. Après tout, ce dernier a eu une belle vie jusqu'ici et nous vous remercions d'ailleurs tous pour votre présence et votre bonne humeur qui a pu le faire vivre jusqu'ici.

Merci encore.
Les administrateurs.

P.S : Pour les membres nostalgiques qui désireraient garder contact, sachez que le forum ne sera pas supprimé, et qu'un forum pour parler de tout et de rien a été créé par Vedel & Tancrède : bittersweet . parenthesis



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

FERMETURE DU FORUM !
Hogwartiens, Hogwartiennes ^^

Après réflexion, nous avons décidé de fermer le forum. Après tout, ce dernier a eu une belle vie jusqu'ici
et nous vous remercions d'ailleurs tous pour votre présence et votre bonne humeur qui a pu le faire vivre jusqu'ici.

Merci encore.
Les administrateurs.

P.S : Pour les membres nostalgiques qui désireraient garder contact, sachez que le forum ne sera pas supprimé,
et qu'un forum pour parler de tout et de rien a été créé par Vedel & Tancrède : bittersweet . parenthesis

Partagez | 
 

 Don't even try, you're gonna fail. _D. de Rodham

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ashtray Coma

R a v e n c l a w

avatar

Nombre de messages : 181
VIP : 0
Pseudonyme : ASH
© Avatar : © ALICE
Date d'inscription : 02/01/2009
Age : 25
Nationalité : BRITANNIQUE
Pêché Capital : COLERE
Groupe : POSSEDES
Musique : AUTUMN _ PAOLO NUTINI

More of me.
Patronus: Léopard
Orientation: ...
Citations:

MessageSujet: Don't even try, you're gonna fail. _D. de Rodham   Lun 5 Jan - 17:47

Don't even try, you're gonna fail.


Découvrez Yann Tiersen!

________________


Ashtray n'était pas du genre oisive, chaque minute de son temps était stratégiquement employée pour ne pas être gâchée, et il fallait dire qu'entre les cours, l'étude personnelle et ses moments Clémence et Cassandra, elle n'avait pas une seconde à perdre.
Matin froid de janvier. Par malchance, elle n'avait pas cours, mais les deux Serpentardes si, elle devait donc se tourner vers sa dernière option: sac, cours, nécessaire pour écrire, and let's go to the library. C'était là qu'elle préférait étudier. L'odeur des livres usés et le silence ambiant faisaient de ce lieu un endroit de paix qu'Ashtray adorait savourer, le nez sur son parchemin, à résoudre l'impossible ou à former des phrases alambiquées. Elle aimait la bibliothèque parce que, en général, personne ne venait la faire chier inutilement et jamais elle n'entrait dans une rage folle, parfois même, elle était contente d'aider quelqu'un de son chuchotis rapide.
La jeune anglaise se dirigeait ainsi avec entrain vers son "refuge" en pensant quelque chose comme « Chouette, j'ai un devoir de potions à terminer, je vais pouvoir m'y mettre! », ai-je omis de dire qu'Ashtray était limite masochiste? x)

Entrée dans le sanctuaire du savoir, Ashtray desserra l'écharpe noire & bleue qui cachait chaudement son cou et chercha une table vide. Pourquoi tout le monde s'évertuait-il à squatter la bibliothèque en même temps qu'elle? Se donnaient-il le mot? Ca ressemblait fort à un complot… (pas parano, promis.) Pour moins que ça autre part, Ashtray aurait senti la moutarde lui monter au nez, mais elle restait étrangement calme bien qu'un peu agacée. Elle tapait du pied en attendant que quelqu'un se décide à partir, mais en début d'heure comme ça, autant attendre le dégel. Pas très patiente, elle jeta son dévolu sur une créature blonde, penchée sur son ouvrage comme elle-même savait si bien le faire, et se rua presque littéralement sur la table qu'elle occupait. Posa son sac par terre et s'apprêta à lancer une tirade rageuse qui exigerait que la pauvre demoiselle prenne ses jambes à son cou sans délai, mais un détail la stoppa net dans son élan. Elle portait un masque.

Diane de Rodham. Personne d'autre n'était assez excentrique pour vivre masqué. Ca tombait mal. Ca faisait six ans et demi qu'Ashtray supportait Diane, dans la même classe qu'elle, et jusqu'à présent, la seule qualité que la jeune femme aux cheveux d'ébène avait trouvé à sa rivale, c'était son assiduité au travail. Ca s'arrêtait net là, fin de l'énumération.
Dès la première heure de cours, elles s'étaient détestée. Toutes les deux excellentes dans toutes les matières enseignées, il régnait entre elles une rivalité comme jamais vue ailleurs, qui se limitait à leurs débuts à des regards noirs et à des commentaires sarcastiques mais qui, avec le temps et dès leur Troisième Année, avait muée de manière spectaculaire. Ni l'une ni l'autre n'avait froid aux yeux et pour être la meilleure, il était maintenant question de sabotage d'expériences, de vol de devoirs, de dégradations matérielles et de menaces verbales ou écrites, accompagnées de l'inévitable haine cordiale, pourtant aussi masquée que Diane elle-même.
Masquée parce que parfois, la malchance les forçait à collaborer pour un devoir commun, si un professeur avait la brillante idée de dire « Eh bien nous allons voir si deux lumières peuvent faire des étincelles, miss de Rodham et miss Coma travailleront ensemble et nous observerons le résultat par la suite. » Il y avait alors en jeu, non seulement une note qui leur était commune, mais aussi un certain prestige, celui d'avoir réussi là où tout le monde échouait, même si elles répugnaient à penser "j'ai réussi grâce à elle". Leur inimitié devait rester dans l'ombre même si personne n'était dupe. Tout simplement parce que quand il le fallait vraiment, elles se supportaient et faisaient effectivement des étincelles éblouissantes.

Diane de Rodham à un mètre d'Ashtray sans s'en apercevoir, c'était comique tellement c'était impensable, et Ashtray attendait presque avec impatience que sa plus grande rivale sente sa présence pour lui asséner un sourire ravageur de haine. Avec incrédulité, l'Anglaise remarqua que Diane faisait exactement le même devoir qu'elle-même était venue terminer ici, et un gros livre poussiéreux trônait fièrement enter elles, Diane relevant à peine la tête pour le feuilleter.
Non seulement la de Rodham prenait inutilement une place qu'Ashtray aurait occupée à bien meilleur escient, mais en plus elle avait le culot de faire la même chose que ce qu'Ashtray avait prévu de faire! Ca n'allait sûrement pas se passer comme ça.

Ashtray tira une chaise vers elle, s'assit brusquement et observa quelques secondes, narquoise, l'Ecossaise. Puis, comme si le venait coulait dans ses veines et agissait à sa place, elle referma d'un coup sec le livre de Diane, soulevant un nuage de poussière.
    - Tu as besoin d'aide peut-être, de Rodham? Accio parchemin.

Sa baguette de saule rapidement dégainée, le parchemin contenant le devoir de sa rivale atterrit dans les mains de la jeune Coma qui fit semblant de rien, son sourire insolent toujours plaqué sur son visage, et commença à lire ce que la jeune femme en face d'elle avait écrit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hogwarts.jdrforum.com/r-a-v-e-n-c-l-a-w-f82/like-blossom-through-the-snow-ok-t1389.htm#15118
Diane de Rodham

R a v e n c l a w

avatar

Nombre de messages : 1062
VIP : 0
Date d'inscription : 31/12/2008
Age : 26
Nationalité : Ecossaise
Pêché Capital : L'orgueil
Groupe : Non

MessageSujet: Re: Don't even try, you're gonna fail. _D. de Rodham   Mar 6 Jan - 0:02

Dix-sept ans, quatre mois, une trentaine de jours, quelques heures, plusieurs minutes, trois secondes.

Un matin de Janvier. Un matin froid. Un matin neigeux. Que croyez-vous que Diane fasse ? Qu’elle coure dans les jardins ? Qu’elle plonge dans la neige ? Qu’elle trace des anges ? Qu’elle fait des batailles de boules de neige ? Qu’elle s’amuse comme les autres élèves ? Emmitouflée comme elle l’était, on aurait facilement pu le croire. Des longs gants noirs, agrémentés de fourrure, deux, trois pulls sur un T-Shirt. Un cache-oreille rouge, des bottes noirs, … Bref, c’est vrai qu’on aurait pu le croire. Mais non, à peine. Si ça avait été le cas, enfin, dans l’hypothèse où la Lady aurait voulu mettre le nez dehors, elle se serait encore plus couverte. Le froid n’était pas son ami. Et elle n’était pas prête de le laisser rentrer dans son cercle.

Il faisait vraiment trop froid dans ce palais des courants d’air. C’était presque si elle ne regrettait pas la chaleur du manoir parental. Les feux dans toutes les chambres, entretenus toute la journée par des domestiques plus incompétents les uns des autres, qui osaient laisser des cendres sur les tapis persans de Père. Mais, au moins, il y faisait chaud. Au moins, il y avait des gens pour la servir. Et, en plus, ils souriaient. Non, il y a vraiment des changements à faire dans ce château si on veut rendre la vie plus facile à certaines personnes. Certaines, parce qu’évidemment, on ne peut décemment pas améliorer le train de vie de ceux qui n’en avait pas avant. Donner à un pauvre la main, il vous avalera le bras !

Non, par ce froid matin de Janvier, Diane avait préféré se réfugier à la bibliothèque. Bien entendu, elle était plus grande que celle du Manoir. Quoi que … Elle aimait l’atmosphère surannée qui y régnait. Elle aimait se promener dans les rayonnages, en quête d’un livre. Elle aimait ouvrir les gros livres poussiéreux, et sentir leur odeur si … Particulière. Elle aimait observer, discrètement, les autres élèves, qui la regardaient parfois un air … décalé. Mais, par ce froid matin de Janvier, l’heure n’était pas à la farniente. Non, l’heure était grave. Par deux fois. Par deux fois consécutives, cette pimbêche d’Ashtray Coma lui avait barré la route vers la Gloire en ayant de meilleures notes qu’elle. La situation était inacceptable. La troisième fois serait celle de trop.

Ashtray Coma … Un nom qui faisait frémir les petites têtes blondes, et qui énervait au plus haut point Diane depuis longtemps. Tout avait démarré sept ans plus tôt. Et ce n’était pas prêt d’être terminé. A elles deux Diane aurait pu écrire un livre sur la question. Comment détruire la réputation d’Ashtray Coma en sept années. En première année, on se contentait seulement de regards noirs, d’œillades mesquines, de boulettes de papier dans les cheveux. L’étape suivante, en troisième année, passait à la vitesse supérieur. A partir de ce moment là, sabotages, vols, dégradations, menaces, … De la bagatelle, n’est-ce pas ? Mais la pimbêche n’était pas encore prête à fléchir, et il fallait agir, maintenant, il n’y avait pas de huitième année à Hogwarts, non ? La vitesse supérieure, c’était la rédaction de lettres anonymes. Lettres anonymes qu’elle donnerait au maximum de monde. Accusant Ashtray de tricher, de spoiler, des pires abominations. Après tout, la Gloire se mérite, et tous les moyens pour y accéder sont bons.

Le pire, c’était la collaboration. Travailler avec … ça, ce n’était vraiment pas évident. En fait, c’est comme deux frères qui se battent dans une piscine. Les deux essayent de se couler tout en tentant de garder la tête hors de l’eau. Et bien, c’est la même image pour Diane et Ashtray. Et, elles avaient bien failli se noyer plusieurs fois depuis le début de leur scolarité. C’était un exercice très compliqué, où il faut savoir tirer la couverture vers soi, sans que l’autre ne le remarque, et encore moins qu’il ne la reprenne.

Donc, par deux fois, Ashtray avait eu de meilleures notes. Mais, cette fois-ci, elle ne pourrait pas. Tout simplement parce que c’était elle la première arrivée à la bibliothèque ce matin-là, que c’était elle qui avait réquisitionné les meilleurs livres de potions. Et tout simplement, car c’était elle la meilleure. Ca ne vous suffit pas comme raison ? Et, au pire, si la pimbêche laissait traîner son devoir malencontreusement, il risquait de terminer ses petits jours dans la cheminée de la salle commune, déchiré en petits confettis, fait par les bons soins de Diane. Sa colère une fois passée, elle serait sans doute allée voir Ashtray, et lui aurait avoué son méfait, le sourire aux lèvres. Pourquoi ? Juste pour le plaisir de voir sa mine déconfite, ses mains se crisper, ses traits se durcir, … Mais, bien entendu, elle ne pourrait rien prouver, et devrait se contenter d’un devoir de moindre qualité, et moins recherché …

Soudain, le livre qu’elle avait ouvert devant elle souleva un nuage de poussière, qui piqua les doux yeux de Diane, irrita sa gorge et lui salit les gants noirs en soie que son père lui avait offert pour Noël. Diane n’eut même pas besoin de regarder l’auteur de ce massacre. Et encore moins quand le parchemin qu’elle tenait en main s’envola, et qu’une voix de pimbêche se fît entendre.

« Tu as besoin d'aide peut-être, de Rodham? »

Pourquoi fallait-il toujours qu’elle s’entête à utiliser son nom de famille ? Franchement, comme si elle l’appelait Coma quand elle s’adressait à elle ? En fait, tant qu’elle pouvait, elle évitait de lui adresser la parole.

« La bave du crapaud n’atteint pas la blanche colombe. Et pour toi, c’est Lady de Rodham. »

D’un geste vif et brusque, elle reprit le parchemin des mains de Ashtrey, rouvrit le livre à la page qu’elle désirait, et se replongea dans son travail, indifférente à la pimbêche qui s’agitait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashtray Coma

R a v e n c l a w

avatar

Nombre de messages : 181
VIP : 0
Pseudonyme : ASH
© Avatar : © ALICE
Date d'inscription : 02/01/2009
Age : 25
Nationalité : BRITANNIQUE
Pêché Capital : COLERE
Groupe : POSSEDES
Musique : AUTUMN _ PAOLO NUTINI

More of me.
Patronus: Léopard
Orientation: ...
Citations:

MessageSujet: Re: Don't even try, you're gonna fail. _D. de Rodham   Lun 19 Jan - 15:34

Ashtray frémissait d'impatience. Son côté peste et emmerdeuse était toujours partant pour prendre le dessus en présence de Diane de Rodham. Ce qui était pour le moins surprenant, c'était qu'elle haïssait réellement Diane, mais pour des motifs tellement futiles qu'elle avait juste envie de lui arracher les yeux, mais tout en douceur, en subtilité, et après l'avoir longuement faite mariner dans une décoction spéciale. L'entente glaciale qui régnait entre l'Anglaise et l'Ecossaise était tout de même raffinée, entre aristocrates on se comprend.
Car, mine de rien, Coma savait que si elle n'était pas issue d'une grande famille de sorciers, réputée pour leur sang pur et aussi très fortunée, jamais de Rodham ne lui aurait accordé la moindre attention. A force de l'observer à la dérobée, la brune avait bien vu que la blonde ignorait royalement (c'était le cas de le dire) les "petites gens". Si Ashtray était du genre optimiste, elle penserait presque que la damoiselle au sang bleu lui faisait une faveur en lui témoignant de l'aversion. C'était un cadeau, mais empoisonné au venin de Basilic, car rien n'exaspérait plus Ashtray que l'air supérieur que savait si bien prendre Diane.

    - La bave du crapaud n’atteint pas la blanche colombe. Et pour toi, c’est Lady de Rodham.
Ahah. Mais c'est qu'elle avait de l'humour, l'aristocrate. Ashtray afficha un sourire sarcastique à la vue d'une Diane aussi perturbée qu'une statue antique et se dit qu'elle n'y était pas allée assez fort. Bah, peu importait, elle avait encore une heure et demi pour le faire sortir de ses gonds, et vu ses deux dernières notes - inférieures à celles d'Ashtray -, ça prendrait sûrement moins de temps. La jeune femme se souvenait avec délectation du glapissement d'indignation qui s'était échappé du gosier d'argent de la blonde créature quand le professeur de potions lui avait rendu son devoir.



Two weeks ago~


    - Et mademoiselle de Rodham, B+.
    - QUOI?!

Hilarité générale, jubilation Comateuse.
    - Non, ce n'est pas possible, il doit y avoir une erreur, il y a forcément une erreur!
    - Recomptez vos points mais selon le barême que je vous ai soumis en vous donnant le sujet, il me semble que c'est bon.

Evidemment Ashtray avait déjà recompté les siens, de points, et rien ne manquait: A, oui, bien sûr. Ce que Diane ne savait pas - mais qu'elle ne tardrait pas à remarquer en relisant son devoir - c'est que sa conclusion avait mystérieusement disparu, proprement mais mystérieusement.
Ah. Nouveau glapissement.

    - AAAH! Il me manque la conclusion!
    - Oui, miss de Rodham, vous comprenez maintenant? Et je vous avoue que j'ai été proportionnellement clément avec la déception que j'ai ressenti, et ça n'est même pas de l'ironie: l'absence de conclusion descend un devoir brillant comme le votre d'un A à un B-, d'ordinaire.
    - Mais...
    - Suffit, mademoiselle. Correction maintenant, tout le monde se concentre.

Ashtray arborait le sourire mielleux de celle qui a réussi son mauvais coup et au détour d'un déplacement pendant les travaux pratiques qui suivirent, elle put sentir le souffle vénéneux de la vierge effarouchée masquée lui sussurer à l'oreille:
    - Tu vas me le payer, Ashtray.

Sourire à présent aimable, regard pur et innocent. Surtout, ne pas rire...
    - Je ne vois vraiment pas de quoi tu parles, de Rodham.
Hochement de tête significatif et regard noir, Diane retourna à sa place et Ashtray sut qu'elle allait devoir payer les pots cassés. Mais ça faisait partie du jeu, non?



Now~

Toujours était-il que dans la bibliothèque du château, c'état encore une fois Ashtray qui venait provoquer la châtelaine. « Autant profiter du peu de temps qui me reste avant qu'elle passe à l'attaque. »
La jeune femme souffla la poussère du livre en direction de Diane et ricana.

    - Prête à essuyer une fois de plus une défaite cuisante? J'espère que tu as bien digéré le B+, sinon ton devoir de potions va être bien fade. Déjà qu'il n'est pas bien brillant...
Dégoulinante de mauvaise foi, la fille aux cheveux noirs n'avait même pas honte. Diane avait répondu la même chose qu'elle partout, sauf à la quatrième question et Ashtray avait trois jours pour vérifier qui avait bon. Autant le faire tout de suite.
Elle réquisitionna le livre que Diane ne regardait même pas et alla directement à la page qui l'intéressait, c'était presque comme si elle connaissait le bouquin par coeur. Ayé... aucune émotion ne parut sur le visage de la jeune bosseuse qui était de toute façon cachée derrière trois kilos de papier en décomposition, mais la pimbêche d'en face avait fichument raison. «
Noter dans un coin de ma tête de changer ça. Ca pourrait faire toute la différence. Ca fera la différence. » Ashtray devait assurer la suite de sa série de victoires, pas question de s'arrêter en si bon chemin.

    - Dis donc, de Rodham, je pensais être débarrassée de toi pendant ces vacances, pourtant je t'ai croisée beaucoup trop souvent à mon goût. Que s'est-il passé, le manoir a brûlé?
Oh la méchante...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hogwarts.jdrforum.com/r-a-v-e-n-c-l-a-w-f82/like-blossom-through-the-snow-ok-t1389.htm#15118
Diane de Rodham

R a v e n c l a w

avatar

Nombre de messages : 1062
VIP : 0
Date d'inscription : 31/12/2008
Age : 26
Nationalité : Ecossaise
Pêché Capital : L'orgueil
Groupe : Non

MessageSujet: Re: Don't even try, you're gonna fail. _D. de Rodham   Dim 1 Fév - 18:31

« Les sociétés à castes et à classes rigides faisaient un gaspillage impardonnables de talents... Mais il faut reconnaître que de telles sociétés réduisaient les aspects nocifs de la compétition. » - Thedosius Dobzhansky



Quelques heures plus tôt


Diane n’avait toujours digéré sa défaite du devoir de potions, ni la façon grotesque dont elle avait gagné. Franchement, s’abaisser au vol pour gagner quelque chose … Mais bon, si la pimbêche déclarait la guerre, il allait bien falloir s’abaisser à son niveau. Son devoir était bien meilleur. Elle avait certes eu seulement un B+, mais c’était un devoir brillant selon le professeur, et cela, sans la conclusion. A peine sa copie entre les mains, un plan machiavélique s’était dessiné dans l’esprit de Diane. Un plan beaucoup plus subtile que celui d’Ashtray. Alors que Coma avait préféré voler une conclusion, Diane allait préférer user de son esprit de compétition et de beaucoup de subtilité.

Assise en tailleur sur son lit, les rideaux tirés, Diane plongeait sa plume dans le pot d’encre noire assise à côté d’elle. Tout autour se trouvait des bouts de parchemins chiffonnés, avec des taches d’encre, des ratures, … L’art d’écrire des lettres anonymes est vraiment difficile. Au lieu de donner des cours de Divination, il ferait mieux d’en donner de Lettres Anonymes, ça servira beaucoup plus dans la vie que la Divination ! Diane essayait de faire le moins de bruit possible, car sa plume crissait sur le papier. Il ne fallait surtout pas qu’Ashtray, qui dormait dans un lit proche ne se réveille et vienne inspecter ce qu’elle faisait si tôt dans son lit.

M. Crawford,
Je suis au regret de vous annoncer qu’une élève de votre classe triche sans vergogne. Cette élève vous savez effectivement de qui je veux parler. Il s’agit d’Ashtray Coma. Dans le dernier devoir qu’elle va vous rendre, vous pourrez aisément remarquer qu’elle a recopié l’une des réponses dans le fabuleux livre Manuel avancé de préparation de potions de Libatius Borage. Si cela n’est pas du plagiat …
Bien à vous,
X



Certes, ce n’était pas de la grande littérature, mais Diane avait tenté de ne pas utiliser des mots trop ... Compliqués et savants. Personne n’écrit avec des mots alambiqués de nos jours. A part Diane évidemment. Ce n’était pas très reluisant de s’abaisser aux niveaux des petites gens, mais quand il le faut … Bon, à présent que la première partie de son plan était mise en place, il fallait subtiliser une des questions d’Ashtray pour mettre la copie conforme du livre à la place.

A présent


« Prête à essuyer une fois de plus une défaite cuisante? J'espère que tu as bien digéré le B+, sinon ton devoir de potions va être bien fade. Déjà qu'il n'est pas bien brillant ... »

Diane dut faire un effort incommensurable pour ne pas pousser un petit ricanement. C’est incroyable comment elle pouvait être naïve. Elle ne pourrait jamais jouer aux échecs. Elle plaçait ses pions au fur et à mesure, alors que Diane, elle, avait toujours un coup d’avance sur Coma. Et cette fois-ci, elle avançait sa Reine en terrain connu, pour avoir le plaisir de cracher à la figure d’Ashtray un « Echec et Mat » reluisant et victorieux. Pour l’instant, il valait mieux prendre sur soi, respirer un bon coup, et ne pas montrer le fait qu’elle soit heureuse, et que sa jubilation était sans borne.

Soudain, l’occasion se présenta. Diane devait en profiter. Elle ne se représenterait peut-être pas. C’était maintenant, ou jamais. Tandis qu’Ashtray était penchée sur le livre que Diane feuilletait auparavant, elle se pencha et inséra une feuilles parmi celles du devoir d’Ashtray, tout en prenant soin de retirer l’autre. Un sourire s’esquissa sur les coin de ses lèvres, accompagné d’un soupir de bonheur. Ashtray était toujours penchée sur le livre. Elle ne paraissait ne rien avoir remarqué. Il ne resterait plus qu’à poster la lettre et tout serait parfait.

Diane se préparais déjà psychologiquement au plaisir de voir en haut de la feuille de sa voisine un énorme T entouré en rouge. Il allait falloir trouver une petite réplique bien cinglante qui avoue son crime. « Alors Ashtray, ça fait quoi d’avoir un Troll … Enfin, tu vas être habituée à force … » Non, ce n’était pas assez … cinglant. Il allait falloir chercher, mais rien que d’imaginer la tête d’Ashtray au moment opportun serait jouissif.

« Dis donc, de Rodham, je pensais être débarrassée de toi pendant ces vacances, pourtant je t'ai croisée beaucoup trop souvent à mon goût. Que s'est-il passé, le manoir a brûlé ? »

« J’aurais préféré moi aussi ne pas avoir à te voir … Et non, le manoir n’a pas brûlé. Père et Mère sont partis aux Seychelles et moi je préférais réviser pour les N.E.W.T.s . »

Dans un ultime geste, elle reprit des mains d’Ashtray, le referma dans un souffle qui fît voler toutes les feuilles de Coma, et partit le remettre à sa place dans les rayonnages. Si cette pimbêche voulait la guerre, elle finira par l’avoir …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashtray Coma

R a v e n c l a w

avatar

Nombre de messages : 181
VIP : 0
Pseudonyme : ASH
© Avatar : © ALICE
Date d'inscription : 02/01/2009
Age : 25
Nationalité : BRITANNIQUE
Pêché Capital : COLERE
Groupe : POSSEDES
Musique : AUTUMN _ PAOLO NUTINI

More of me.
Patronus: Léopard
Orientation: ...
Citations:

MessageSujet: Re: Don't even try, you're gonna fail. _D. de Rodham   Jeu 19 Fév - 1:52


    - J’aurais préféré moi aussi ne pas avoir à te voir … Et non, le manoir n’a pas brûlé. Père et Mère sont partis aux Seychelles et moi je préférais réviser pour les N.E.W.T.s .

Ashtray était encore en train de bouquiner dans le plus fabuleux livre de potions jamais édité sur Terre, ne prêtant même plus attention aux paroles de sa rivale, quand soudain un nuage de poussière s'éleva devant ses yeux en même temps qu'un bruit sec mais retentissant lui parvenait aux oreilles. Elle secoua sa longue crinière noire, sonnée, réprima un éternuement et leva péniblement la tête pour se rendre compte que la blonde Diane s'était emparée du livre et s'éloignait à grands pas pour le remettre dans les rayonnages. Non mais vraiment... « Elle en a du culot l'aristo! » Presque fière de sa petite pensée rimée mais stupide, l'Irlandaise suivit du regard de Rodham et se demanda ce qu'elle trafiquait dans son dos. Sûr que sa petite manigance de la dernière fois ne resterait pas impunie, mais encore une fois, Ashtray n'en avait pas vraiment soucis, puisque c'était en quelques sortes un jeu, parfois dangereux mais juste un jeu. Il fallait bien que quelqu'un les départage puisqu'elles étaient exactement au même niveau. Avec le temps, la jeune femme au teint d'albâtre avait appris à se descendre de son propre piédestal pour accepter la vérité: si elle avait tant besoin de pourrir la vie de Diane, c'était bien évidemment parce qu'elles étaient semblables. Brillantes, belles -même si Diane se cachait toujours lamentablement derrière un masque- et franchement antipathiques à certains moments, ayant chacune leurs innombrables défauts et leurs plus rares qualités, elles se ressemblaient et c'en devenait agaçant. Peut-être au final était-ce uniquement à cause de cette ressemblance qu'elles seules ressentaient qu'elles se détestaient tant.
Restait à savoir quelles seraient les conséquences directes de la nouvelle trouvaille de la jeune Ecossaise. Ashtray se rendait bien compte qu'elles gravissaient chaque fois un degré sur l'échelle de l'importance et des risques, mais après tout, personne n'était dupe. Tout le monde au château connaissait la rivalité malsaine qui s'était installée entre les deux meilleures élèves de la dernière année chez les Raven. Peut-être même les professeurs se doutaient-ils des innombrables complots que chacune d'elle dressait contre l'autre pour obtenir l'avantage. Il eût été improbable qu'elles obtiennent exactement la même note, ce qui se serait pourtant souvent produit si elles ne prenaient pas elles-mêmes les choses en main. Elles s'étaient fixé des règles étranges qui ne laissaient pas de place à l'ex aequo, c'était très bien ainsi, et si la de Rodham poussait le bouchon un peu loin, sa rivale Coma se chargerait de la remettre en place lors du prochain devoir de taille à rendre. Elles fonctionnaient comme ça.

Ashtray baissa le regard vers ses papiers éparpillés, secoua la tête sans raison particulière et entreprit de les ranger. Sa négligence habituelle ne la poussait pas à vérifier méthodiquement l'ordre de ses fiches, c'était peut-être le seul défaut à son organisation de princesse des études. Elle se contentait de classer une fois par mois ses cours par ordre chronologique comme ses livres étaient classés par date de parution chez elle, au château. Elle fourra les parchemins dans son sac et observa attentivement le profil bas de Diane. Soudain, un sentiment de doute s'insinua en elle comme un poison lent. Quelque chose clochait. Elle ne savait absolument pas quoi mais quelque chose n'allait pas, et elle sut que Diane avait mis en place son mauvais coup. Quand? Comment? Evidemment le pourquoi n'était pas une question à poser mais Ashtray ne découvrirait la vérité que bien trop tard. A chaque tour, l'une prenait le dessus sur l'autre et cette fois-ci, la jeune Irlandaise était parfaitement aveugle en face de l'aristocrate masquée qui détenait toutes les pièces du puzzle. C'était le moment qu'elles préféraient le plus, dans leurs manigances. Quand Ashtray commençait à paniquer, à ne plus dormir la nuit de peur de faire des cauchemars représentant de Rodham l'humiliant en public, elle se sentait vraiment vivre. C'était drôle. Terrifiant mais drôle, une grosse montée d'adrénaline qui la poussait au maximum de ses forces, elle savait qu'elle pourrait surmonter cette épreuve et donner le change à la jeune effrontée. Elle ne se laissait marcher sur les pieds qu'une fois sur deux, c'était dans leur règlement implicite.
Ashtray se leva, s'éloigna et revint avec un énorme dictionnaire Runique. Histoire de s'occuper, que la bibliothécaire ne la vire pas pour occupation oisive d'une place précieuse dans la salle. Elle l'ouvrit, nota deux ou trois mots qu'elle connaissait déjà par coeur et releva la tête, aborant un sourire sybillin. De loin, tout le monde aurait pu croire qu'elle adressait une remarque polie sur la traduction de tel terme à sa camarade de classe et de niveau. Mais ça n'était évidemment pas le cas.

    - Diane, très chère, j'espère que tu sais que ce que tu viens de faire ne restera pas impuni, n'est-ce pas.
Ainsi donc, il y avait deux options. Soit Diane comprendrait qu'elle ne savait absolument pas ce qu'elle "venait de faire" et ferait l'innocente vierge effarouchée, soit elle penserait qu'Ashtray avait vu, compris, mais ne cherchait pas à interférer dans le destin, et elle ferait quand même l'innocente vierge effarouchée. Dans tous les cas, la brune avertissait la blonde, comme il était d'usage dans un combat loyal. Enfin, loyal... dans leur sens du terme à elles, évidemment.

    - Ca fait partie des règles, hein.
Elle retourna à son vocabulaire Runique, faussement occupée, laissant en fait son esprit vagabonder au delà des limites permises en matière de vengeance, qu'elle préférait le plus souvent consommer brûlante et acide, que froide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hogwarts.jdrforum.com/r-a-v-e-n-c-l-a-w-f82/like-blossom-through-the-snow-ok-t1389.htm#15118
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Don't even try, you're gonna fail. _D. de Rodham   

Revenir en haut Aller en bas
 
Don't even try, you're gonna fail. _D. de Rodham
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» It's gonna be legen... wait for it [qui veut :3] dary.
» Everything's gonna be ok # ft Nora (Terminé)
» ? IF I'M GONNA DIE, I WANNA STILL BE ME.
» Ligue Retro : FAIL .... Ligue CHL ??
» ? This is the part of me that you're never gonna ever take away from me

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts :: La Malédiction de Faust. :: The End :: Remember-
Sauter vers: